Boulogne-sur-Mer : la police tire pour arrêter un chauffard, une enquête est ouverte

Un peu avant 14 heures, un automobiliste a été interpellé dans le centre-ville de Boulogne-sur-mer après qu'il a pris la fuite. Alors qu'il refusait d'obtempérer, l'un des policiers a fait usage de son arme, sans le blesser. Une enquête a été ouverte. 

En début d'après-midi, ce mardi 9 mars, une course-poursuite a eu lieu dans les rues du centre-ville boulonnais entre la police et un véhicule qui a coupé à plusieurs reprises le chemin des piétons. 

Constatant ces infractions routières, les deux policiers ont lancé les signaux sonores et demandé à ce que le véhicule s'arrête. Celui-ci a alors "pris la fuite", raconte Arnaud Jublin, le commissaire de police de Boulogne-sur-Mer 

Il s'est arrêté une première fois rue du Vivier. Mais "alors que les policiers sont allés à sa rencontre, le chauffeur a enclenché la marche arrière, a tapé dans un véhicule tiers et est reparti en marche avant, semblant foncer sur un des policiers."

Une enquête ouverte

En réaction, l'autre policier aurait alors sorti son arme de service "et en a fait usage en tirant dans le véhicule sans toucher le chauffeur qui a réussi à prendre la fuite." L'automobiliste est finalement interpellé dans un parking à proximité avant qu'il ne fasse un malaise vagal et soit pris en charge par les pompiers puis emmené à l'hôpital. 

Une enquête a été ouverte par la sûreté urbaine de Boulogne-sur-Mer pour les faits reprochés à l'individu, mais aussi pour l'usage d'arme du policier, "comme il est coutume de le faire lorsqu'un policier fait usage de son arme."

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité