• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Chalutier, Street art et chants marins ... Kamini découvre le port de Boulogne-sur-Mer

Kamini découvre Boulogne-sur-Mer / © France 3 Hauts-de-France
Kamini découvre Boulogne-sur-Mer / © France 3 Hauts-de-France

Avec Kamini, nous allons parcourir 2000 ans d’art et d’histoire… Direction le port de pêche de Boulogne-sur-Mer et rencontre avec ses marins et ses artistes dans Les Gens des Hauts.

Par Elise Benoit

Avoir le pied marin, jouer de la mandoline ou lancer un filet. Découvrir la crypte de la Basilique de Boulogne-sur-Mer et les fresques peintes sur les murs de la ville. Manger du hareng fumé et écouter des chants marins. 

Voilà toutes les aventures vécues par Kamini dans sa visite du premier port français.

Boulogne-sur-Mer, entre vents et marées

Présenté par Kamini

Réalisé par Didier Cappelmans
 
Boulogne-sur-Mer, entre vents et marées / © France 3 Hauts-de-France
Boulogne-sur-Mer, entre vents et marées / © France 3 Hauts-de-France

 

Visite de "La Frégate III"

Avec Jean-Charles Framery, embarquez dans le chalutier "La Frégate III" et découvrez le quotidien, les habitudes et les petites superstitions des marins pêcheurs. 

Un métier difficile, parfois dangereux. "Le marin pêcheur, explique Jean-Charles Framery, part en mer pour trouver du poisson. On ne peut pas lutter contre la nature. Si le temps annoncé est un vent de 90 km/h, on sait que pour nous, c’est trop dangereux ». 

Un métier contraignant où le marin pêcheur reste en mer cinq jours. "Sauf si la pêche est miraculeuse, on rentre le vendredi matin."
 
Le chalutier La Frégate III

C’est pas un métier, c’est une passion, tu l’as ou tu ne l’as pas ! Explique Jean-Charles Framery.

Portrait croisé du hareng, roi de Boulogne !

Ici, on ne lance pas le hareng comme un jour de carnaval dunkerquois, on le prépare !

Cédric nous raconte la salaison et la fumaison traditionnelle du hareng. Depuis quatre générations, dans la famille Corrue, on travaille ce poisson fumé. Salaison, éviscération, fumoir vous saurez tout de la préparation de ces petits lingots d’or.
 

Le hareng fumé de Boulogne-sur-Mer / © France 3 Hauts-de-France
Le hareng fumé de Boulogne-sur-Mer / © France 3 Hauts-de-France


Le cuisinier Tony Lestienne, chef étoilé de La Matelote, dévoile quant à lui ses petites émotions face à ces fameux poissons.
 

Le lingot d'or de la Côte d'Opale / © France 3 Hauts-de-France
Le lingot d'or de la Côte d'Opale / © France 3 Hauts-de-France

Ici, on n’a pas de mal à avoir du poison de qualité. On est quand même à 300 mètres du port, c’est extraordinaire. Dévoile Tony Lestienne.

Un musée à ciel ouvert dédié au Street Art

Boulogne-sur-Mer, c’est aussi une déambulation magique, voire surréaliste. Au détour d’une rue, sur le mur d’un immeuble, 53 fresques fondent un parcours de Street Art où pendant une heure et demie, le flâneur peut découvrir le travail des artistes internationaux qui ont laissé leurs empreintes dans les rues de la ville. 
 

La fresque "Pêcheur sur mer" de l'artiste allemand Case_Maclaim / © France 3 Hauts-de-France
La fresque "Pêcheur sur mer" de l'artiste allemand Case_Maclaim / © France 3 Hauts-de-France


Ici, pas de tags faits à la va-vite, ni de graffitis effacés par le temps, mais des fresques murales colorées et gaies qui chacune à leur manière raconte une histoire.
 

Le Street-Art de Boulogne-sur-Mer


Le festival "parcours d’art urbain-street art", lancé depuis trois ans, invite des artistes du monde entier -parfois de renommée internationale- à peindre leur regard avec une fresque ou sur un coffret électrique. 

Que ce soient les peintures de ECB, Fintan Magee, Lonac, Kobra ou Alaniz, vous en prendrez plein les yeux ! 
 

Les petites fresques de deux artistes boulonnais

Avec un ami qui s’appelle Jean-Louis Dress, on a décoré ces coffres pour leur donner une âme un peu différente. Explique le peintre et illustrateur Bruno Ghys

La crypte de la Basilique Notre-dame

Nous remonterons des siècles d'histoire et de richesses dans la crypte de la Basilique Notre-dame. Cet édifice, protégé par des remparts du XIIIe siècle, est une sorte de grand labyrinthe avec 1400 mètres de vestiges étonnants. Déambulons dans ce lieu sacré grâce à Véronique Tonnel-Nowak.

Visite de la crypte de la Basilique Notre-dame

C’est un site particulièrement exceptionnel qui a été découvert de manière tout à fait fortuite. ExpliqueVéronique Tonnel-Nowak

Boulogne-sur-Mer, 1er port de pêche de France !

Le quartier de "Capécure", véritable poumon économique de la ville, est le secteur des mareyeurs. "Le mareyeur, c’est celui qui est juste après le marin pêcheur, et c’est celui qui vous permet d’avoir du poisson tous les jours dans vos assiettes", explique Aymeric Chazan. 

Le quartier de "Capécure", haut lieu des mareyeurs de Boulogne-sur-Mer / © France 3 Hauts-de-France
Le quartier de "Capécure", haut lieu des mareyeurs de Boulogne-sur-Mer / © France 3 Hauts-de-France

Ici, on trouve 1500 salariés et 50 entreprises qui transforment 350 000 tonnes de poissons par an : "On achète le poisson en criée tous les matins. On le travaille puis on l’expédie en France, en Espagne ou en Italie".

Les mareyeurs au travail dans le quartier de la "Capécure" / © France 3 Hauts-de-France
Les mareyeurs au travail dans le quartier de la "Capécure" / © France 3 Hauts-de-France

 

Les marins de "La bricole" chantent la mer 

"La bricole", c'est trois poètes. C'est un trio de musiciens avec Vincent Brusel à la mandoline, Olivier Catteau à l’accordéon et Julien Biget au bouzouki ou à la guitare. 

Les marins de "La bricole" chantent la mer 

Avec parfois quelques vagues à l’âme, les compères chantent le port de Boulogne-sur-Mer. 

Véritable ode aux pêcheurs, dockers, matelots, marchands, voyageurs ... bref à tous ces marins passionnés qui partent et reviennent.

 Un répertoire dédié au chant marin avec leur premier album Ne vous faites pas marins, sorti en 2016.

La Bricole, Chants maritimes du Boulonnais
Vidéo : Léonard Barbier-Hourdin

Je ne suis qu’un pauvre mousse à bord d’un vaisseau royal partout où le vent me pousse au midi, ça m’est égal ! Paroles de la chanson Pauvre mousse.

Pour contacter l'équipe des gens des Hauts => lesgensdeshauts@gmail.com

A lire aussi

Sur le même sujet

Visite guidée du Bruxelles des lobbies

Les + Lus