Coronavirius : ce maker de Boulogne-sur-Mer fabrique des visières de protection... qui cherchent preneurs !

José Vicente Mondéjar, maker boulonnais propose des visières de protection / © JV Mondéjar
José Vicente Mondéjar, maker boulonnais propose des visières de protection / © JV Mondéjar

Depuis le week-end dernier, le Boulonnais José Vicente Mondéjar, en plus de son télétravail d'ingénieur informatique, fabrique des visières de protection pour les soignants, grâce à ses imprimantes 3D installées dans son salon. C'est l'un des nombreux makers bénévoles de la région. 

Par Corinne Sala avec IG

Dès le début du confinement, l'idée de se rendre utile était là ! Ingénieur en informatique, José Vicente Mondéjar cherche comment intégrer un réseau afin d'échanger et proposer son savoir-faire et de fabriquer des visières de protection. Le groupe Facebook Shields-visière solidaire Covid 19- Nord-pas-de-Calais répond à ses attentes. Il ne reste plus alors qu'à trouver le bon gabarit, l'imprimante 3D fait le reste. Enfin presque ...
 
 

Une heure et demie pour fabriquer une visière

La solidarité requiert aussi du bouche à oreille, et pour l'instant les hôpitaux et cliniques du Boulonnais, sûrement par manque d'information, ne se précipitent pas pour acquérir ces masques : "J'ai l'impression que les besoins viennent plutôt de la métropole Lilloise. J'ai produit une trentaine de pièces depuis samedi, au cas où, car si il y a de la demande, il faut pouvoir y répondre ", explique José depuis son salon où s'activent les deux imprimantes 3D.  
 
Des visières de protection qui cherchent preneurs dans le Boulonnais / © JV Mondéjar
Des visières de protection qui cherchent preneurs dans le Boulonnais / © JV Mondéjar
 

Une protection qui ne dispense pas du masque chirurgical

Du matériel destiné en priorité aux soignants mais " si des particuliers ou d'autres métiers ont des besoins, ils peuvent aussi se manifester " précise José Vicente Mondéjar. Des supports en 3D, auxquels il fait ajouter, une feuille de protection transparente et un élastique. C'est d'ailleurs ces deux derniers éléments dont le maker Boulonnais manque cruellement afin de poursuivre sa fabrication : "L'idée étant bien sûr de fournir un produit fini. Le fait d'être dans un groupe permet de coordonner les livraisons. Mais je peux aussi directement répondre aux demandes par mail". Son contact : jomonbre@gmail.com

 
 
Après la publication de l'article, ce kiné de la Clinique de La Côte d'Opale à Saint-Martin-Boulogne a contacté le maker. Il a pu s'équiper et travaille plus en sécurité. / © DR
Après la publication de l'article, ce kiné de la Clinique de La Côte d'Opale à Saint-Martin-Boulogne a contacté le maker. Il a pu s'équiper et travaille plus en sécurité. / © DR



Une cagnotte de financement participatif a également été lancée au niveau national afin d'acheter du matériel pour la fabrication de ces visières de protection.


 

Sur le même sujet

Les + Lus