• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Drame familial à Doudeauville : Christophe M. mis en examen pour assassinat et tentatives d'assassinats, et écroué

Christophe M. est soupçonné d'avoir assassiné sa mère et tenté d'assassiné son père et son ex-conjointe, au domicile de cette dernière à Doudeauville. / © France 3
Christophe M. est soupçonné d'avoir assassiné sa mère et tenté d'assassiné son père et son ex-conjointe, au domicile de cette dernière à Doudeauville. / © France 3

Christophe M., 38 ans, a été mis en examen samedi pour assassinat et tentatives d'assassinats et écroué. L'homme, soupçonné d'avoir tué sa mère et gravement blessé son père ainsi que son ex-conjointe, avait dû être interné un temps durant sa garde à vue. 

Par TM

Christophe M. a été mis en examen samedi après-midi pour assassinat et tentatives d'assassinats, puis placé en détention provisoire à Sequedin. L'homme de 38 ans est soupçonné d'avoir assassiné sa mère, et tenté d'assassiné son père et son ex-conjointe, au domicile de cette dernière mardi 18 septembre à Doudeauville, près de Desvres. 

Interpellé sur place par les gendarmes juste après les faits, Christophe M., instable sur le plan mental, avait dû être hospitalisé mercredi soir dans une unité psychiatrique, notamment après avoir été pris de "bouffées délirantes" durant sa garde à vue

La mesure d'hospitalisation a été levée samedi matin par le corps médical, et le suspect a ainsi pu être replacé en garde à vue, pour être déféré et présenté à un juge d'instruction dans la foulée. 
 


Préméditation


En mettant Christophe M. en examen pour "assassinat" (et tentatives), le magistrat instructeur a donc retenu la préméditation de ces actes criminels. Le parquet ne souhaite pas communiquer sur les détails de l'enquête, mais l'origine des deux couteaux utilisés par le père de famille était une question cruciale. Les avait-il sur lui au moment de se rendre avec ses parents chez son ex à Doudeauville, ou les a-t-il saisis sur place, dans la maison, au moment où les conversations se sont "envenimées" ?

Séparé de sa compagne depuis une quinzaine de jours, ce sophrologue de profession devait mardi récupérer des affaires dans l'habitation qu'il occupait encore il y a quelques semaines. 

Christophe M., qui résidait chez ses parents dans le bassin minier depuis sa séparation, adoptait des "comportements étranges" depuis plusieurs mois, selon son entourage. Ses parents avaient déjà évoqué avec lui la nécessité d'être soigné sur le plan mental.

Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus