Hesdin-l’Abbé : la société NCN a été liquidée, 220 salariés vont être licenciés

La société de bâtiment NCN à Hesdin-l'Abbé est en liquidation judiciaire. Le dossier de reprise a été rejeté. Résultat : 220 licenciements économiques.

Tout le BTP a souffert de la crise sanitaire
Tout le BTP a souffert de la crise sanitaire © MAXPPP
Depuis le confinement, tous les signaux étaient dans le rouge. Ce mardi, le couperet est tombé. Nord Construction Nouvelles (NCN), c'est fini. Le tribunal de commerce de Tourcoing a prononcé la liquidation judiciaire de cette entreprise de bâtiment basée à Hesdin-l'Abbé dans le Pas-de-Calais et fondée en 1984.

Les 220 salariés vont être licenciés économiquement. L'offre de reprise présentée par Maxi Bat 62 a été rejetée par le tribunal. Selon La Voix du Nord, ce sont les salariés eux-mêmes qui ont exprimé des réticences sur les conditions proposées dans cette offre. « On veut travailler, mais pas à n’importe quel prix, ni dans n’importe quelles conditions », a résumé Bernard Hodicq, secrétaire du CSE de NCN. Malgré tout, le repreneur éconduit envisage de proposer du travail à une centaine de salariés de NCN.

Victime du confinement ?

L'entreprise NCN, était fragilisée par la crise du bâtiment de ces dernières années. Elle avait été placée en redressement judiciaire début juin. Avec l'arrêt des chantiers de construction lors du confinement, plus de dix millions d’euros n’auraient pas été facturés comme prévu durant cette période.
Créée en 1996, l’entreprise Nord Constructions Nouvelles a été fondée par des anciens salariés de Vatin constructions. Elle a participé à la construction d'hôpitaux, écoles ou bâtiments industriels, de la frontière belge jusqu’en Picardie.

Derniérement à Boulogne-sur-Mer, elle a participé à la réalisation de la Tour Marina, la nouvelle résidence de tourisme Evancy, située en face du casino, juste à côté du port de plaisance. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie