• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Jean-Louis Jourdain, l'un des auteurs du quadruple meurtre au carnaval d'Equihen, est décédé

Photo d'archives. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Photo d'archives. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Jean-Louis, un des deux "Frères Jourdain", est décédé à 59 ans des suites d'une maladie. Dans la nuit du 11 au 12 février 1997, les deux hommes prenaient en stop quatre jeunes filles au carnaval d’Equihen, avant de les battre, violer et tuer.

Par MD

Jean-Louis, l'un des deux frères Jourdain, est décédé à l'hôpital, ce mercredi 6 mars, à l'âge de 59 ans des suites d'une maladie, précise la prison de Caen, où il était détenu, confirmant une information de La Voix du Nord. Incarcéré avec son frère Jean-Michel depuis octobre 2000, ils ont été reconnus coupables d'enlèvements, séquestrations, viols et assassinats sur quatre jeunes filles de 16 à 20 ans dans le Pas-de-Calais. Les faits remontent à plus de 20 ans, en 1997.

Les sœurs Peggy et Amélie Merlin ainsi que Audrey et Isabelle Ruffin se rendaient au carnaval du Portel quand leur famille signale leur disparition, ne les voyant pas rentrer le lendemain. A l'époque, le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer privilégie la thèse de la fugue. Mais l'enquête de police permet de remonter jusqu'à deux ferrailleurs de Dannes : les frères Jourdain que certains témoins ont vu roder autour du lieu de la disparition des victimes.
 

Et les deux suspects ont déjà un lourd passé judiciaire : le premier a déjà été condamné pour attentat à la pudeur, le second pour trois viols. Ils seront surnommés "Les monstres du Boulonnais" par les médias qui se sont largement emparés de l'affaire. En garde à vue, Jean-Louis Jourdain finit par avouer où les corps ont été enterrés : à la plage de Sainte-Cécile, près du Touquet.

Les examens des corps montrent que trois d'entre elles ont été violées, toutes violentées et l'une d'elles a même été enterrée vivante. Les deux frères étaient condamnés à la prison à perpétuité assortie de peines de sûreté de 22 et 21 ans. L'émission "Faites entrer l'accusé" avait consacré un épisode à cette affaire :
 
"Faites entrer l'accusé" : l'affaire Jourdain

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus