Pas-de-Calais : un jeune homme de 24 ans, qui rentrait d'une soirée, meurt après avoir marché des heures dans le froid

Après avoir quitté Boulogne-sur-Mer à pied pour rejoindre son domicile situé à une vingtaine de kilomètres, un jeune homme de 24 ans a été retrouvé mort au bord d'un bois, situé à la sortie du village de Baincthun (Pas-de-Calais). Il était en état d'hypothermie.

Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 décembre, les températures étaient négatives dans le Boulonnais. Une légère pellicule de neige recouvrait le sol.

Peu après 5 heures du matin, alors qu’il venait de quitter sa soirée à Boulogne-sur-Mer, un jeune homme de 24 ans a pris la route, à pied, pour rejoindre son domicile à Desvres. Une petite vingtaine de kilomètres séparent les deux villes.

20 kilomètres à pied dans le froid

Après plusieurs heures de marche sous la neige et dans le froid, il décide de contacter un ami pour venir le chercher. Le rendez-vous est donné devant un arrêt de bus, situé à la sortie de la commune de Baincthun. Mais lorsque celui-ci arrive, personne. Selon nos confrères de la Voix du Nord, le dernier appel est enregistré à 9h38 du matin.

Très rapidement, les proches du jeune homme préviennent les secours. Pompiers et gendarmes sont déployés aux alentours du bois de Baintchun peu après 10 heures du matin, accompagnés de quatre équipes cynophiles qui ratissent la zone sur plusieurs kilomètres.

Parallèlement, des battues citoyennes sont organisées dans plusieurs secteurs de la commune par les proches et les amis du disparu. Dans l’après-midi, le parquet de Boulogne-sur-Mer décide d’ouvrir une enquête pour disparition inquiétante, permettant ainsi d’apporter des moyens supplémentaires sur place.

Hypothermie

Malheureusement, tous ces efforts n’auront pas suffi. Le corps sans vie du jeune de 24 ans a été découvert à l’écart de la route principale, juste avant la tombée de la nuit, à la lisière d’un bois.

Il était un peu moins de 17 heures, dimanche 11 décembre. Les gendarmes ont pu le retrouver grâce à un drone équipé d’une caméra thermique. Lorsqu’ils ont pris en charge la victime en arrêt cardio-respiratoire, SAMU et pompiers n’ont rien pu faire.

Une occasion festive qui se termine de cette manière-là… c’est une tragédie.

Marc Demolliens, maire de Desvres

Un drame, à quelques jours des fêtes de Noël. "Nous nous associons à la peine de la famille, de ses parents et de ses proches, avance Marc Demolliens, maire de Desvres d’où était originaire la victime. Une occasion festive qui se termine de cette manière-là… c’est une tragédie".

Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme de 24 ans serait mort d’hypothermie.