• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Calais : un homme tué par son épouse lors d'une dispute conjugale

© Capture d'écran Google Maps
© Capture d'écran Google Maps

Un homme a été mortellement blessé par un coup de couteau asséné par son épouse, samedi après-midi à Calais. Cette dernière a elle-même appelé la police et a été placée en garde à vue.

Par V.G. avec AFP

Un homme a été mortellement blessé, ce samedi, rue Tom-Souville à Calais-Nord. Selon les informations de la Voix du Nord, confirmées par le procureur de Boulogne Pascal Marconville, l'homme de 73 ans a reçu un coup de couteau mortel qui lui a été fatal lors d’une dispute conjugale.

Samedi en milieu d'après-midi, l'épouse a appelé la police de Calais pour des violences dont elle aurait été victime, a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville.  "Au domicile, les policiers n'ont rien constaté. Apparemment, il n'y avait pas de trace de lutte, pas de signe d'une dispute physique", a-t-il poursuivi. "Ils auraient invité dans un premier temps le couple à se montrer un peu plus calme, même s'ils n'ont rien constaté, et sont repartis".

L'épouse a rappelé la police une demi-heure plus tard. Quand la police est arrivée sur place, elle tentait de réanimer son mari qu avait reçu un coup de couteau. Elle a été placée en garde à vue pour homicide volontaire.  La suspecte a affirmé être atteinte de bipolarité et elle héberge un frère qui serait autiste et "ne peut pas dire grand chose sur ce qui s'est passé", a précisé le magistrat. D'après le procureur, "l'épouse de la victime n'a pas pu être auditionnée pour le moment, elle a des problèmes de santé et a dû être hospitalisée". 

Placée en garde à vue et "pour l'heure en état de sidération", elle devrait être déférée lundi devant un juge d'instruction. Une autopsie du corps de la victime doit avoir lieu dans les prochains jours. C'est le commissariat de police de Calais qui est chargé de l’enquête.

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus