Soldats tués au Mali : un hommage à Nicolas Mégard sera rendu ce vendredi à Ardres

Tué lundi 25 novembre en opération au Mali, Nicolas Mégard, 35 ans, a passé sa jeunesse dans l’Ardrésis et le Calaisis. La ville d’Ardres lui rendra un hommage ce vendredi à 19h. 

Nicolas Mégard a grandi à Ardres, il a servi la France pendant plus de 14 ans.
Nicolas Mégard a grandi à Ardres, il a servi la France pendant plus de 14 ans. © Armée de terre
"Nicolas Mégard avait habité la commune, il s'était investi dans les associations c'était pour moi évident de lui rendre hommage", déclare le maire d'Ardres, Ludovic Loquet. Né le 3 février 1984 à Villeneuve-Saint-Georges, le capitaine a passé sa scolarité à Ardres (Pas-de-Calais). Il a par la suite fréquenté le lycée Sophie-Berthelot à Calais, où ses parents résident actuellement. 

Pour honorer la mémoire de cet homme, la ville d'Ardres a prévu d'organiser une cérémonie d'hommage qui se tiendra vendredi 29 novembre à partir de 19h. "Il est important d'honorer ceux qui nous protègent de façon totalement anonyme afin de ne pas les oublier", ajoute le maire. 
 
Touché par ces décès, l'élu souhaite par cette cérémonie honorer également la mémoire des 12 autres hommes décédés au cours de cette opération au Mali. 
 
 

Un hommage à Calais jeudi 28 novembre


Les parents de Nicolas Mégard habitent toujours à Calais, où ils sont notamment investis au Secours Catholique. La ville a également annoncé l'organisation d'un rassemblement jeudi 28 novembre à 19 heures, au monument aux morts de la Place Foch. 

"C’est avec une profonde émotion que j’ai appris hier le décès de treize militaires Français engagés au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane. Avec l’autorisation de la famille, j’ai souhaité prendre l’initiative d’organiser une cérémonie d’hommage à la mémoire du capitaine Nicolas Mégard", a indiqué Natacha Bouchart, maire de Calais, dans un communiqué.

Un registre de condoléances a également été mis à disposition des Calaisiennes et Calaisiens dans le hall de l'hôtel de ville. Il sera remis à la famille à l'issu de l'hommage national prévu lundi 2 décembre prochain aux Invalides. 
 

"Performant et d'une grande disponibilité"


"Officier exemplaire, toujours performant, d’une grande disponibilité, Nicolas Mégard montre de belles qualités humaines et professionnelles au quotidien", souligne l'Armée dans un communiqué.

 
Engagé en tant que sous-officier d’active en 2005, il a rejoint le 35e régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes la même année avec le grade de maréchal des logis. Par la suite il devient officier et rejoint l’Ecole de l’avion légère de l’armée de Terre. En novembre 2014, il est affecté au 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau et promu capitaine le 1er août 2015. Il est alors envoyé quatre fois au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane. Il se voit confier en 2018 le commandement de la 2e escadrille d’hélicoptères appui protection du régiment. 

Marié et père de trois enfants, il a été tué lors de l'opération Barkhane au Mali. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité