Carvin : ce que l'on sait du triple homicide d'une mère et de ses deux enfants

Le parquet de Béthune a communiqué de nouveaux éléments.

© FRANCE 3
Le parquet de Béthune a à nouveau communiqué, ce jeudi 9 avril, sur le drame qui s'est produit dimanche soir à Carvin, dans le Pas-de-Calais. Une enquête pour "homicide volontaire aggravé" a été ouverte.

 

Que s'est-il passé ?


Dimanche 5 avril, vers 23 heures, les pompiers interviennent rue du Tilloy, à Carvin, pour ce qu'ils pensent au départ être un "différend familial" qui aurait fait plusieurs blessés.
 
Sur place, ils découvrent une femme et deux adolescents grièvement blessés, ainsi que le compagnon de la mère – qui n'est pas le père des enfants – tentant de mettre fin à ses jours après avoir "spontanément déclaré être l'auteur des coups mortels" aux policiers, a indiqué le parquet.

Selon La Voix du Nord, l'aînée de la fratrie recomposée de cinq enfants aurait tenté de s'interposer entre sa mère et son beau-père.
 
Malgré les tentatives de réanimation, aucune des trois victimes n'a pu être sauvée.

Les autopsies réalisées mercredi 8 avril "ont confirmé la présence de très nombreuses plaies létales par arme blanche", écrit ce jeudi le parquet de Béthune.

Quant au meurtrier présumé, il a été hospitalisé au CHU de Lille, où son pronostic vital n'est pas engagé. Trois autres jeunes enfants, âgés de 6, 9 et 13 ans, sont indemnes mais en état de choc.
 
Triple homicide à Carvin : une mère et deux de ses enfants meurent poignardés

Les pompiers ont été contraints d'intervenir avec des masques et des combinaisons, car l'un des enfants avait des symptômes du Covid-19.

 

Qui sont les victimes ?


Les trois victimes sont une femme âgée de 35 ans, Jennifer, sa fille de 16 ans Doriane, aînée de la fratrie, et son demi-frère de 11 ans Timéo.

"Aucun signalement particulier n'avait été fait autour de cette famille", nous indiquait lundi Philippe Kemel, maire de Carvin. "Il y a 3 semaines, nous accueillions la jeune fille de 16 ans en mairie. Elle était en stage auprès de ma secrétaire. Elle avait fait preuve de beaucoup de qualités. C'est très triste."

L'adolescente scolarisée dans un lycée d'Oignies "était adorable, super-gentille. On pouvait compter sur elle, elle savait écouter les autres" a témoigné l'une de ses amis à La Voix du Nord, précisant qu'elle aurait déjà fugué à cause de la relation conflictuelle avec son beau-père.
 
"Pour tout le monde c’était le rayon de soleil de l’équipe" a également confié à nos confrères son coach à l'Avant Garde de Thumeries, club de football où elle s'était inscrite. Le club a par ailleurs lancé une cagnotte en ligne pour soutenir les enfants orphelins de leur mère.

Les trois autres enfants âgés de 6, 9 et 13 ans ont d'abord été pris en charge par leurs grand-parents, qui vivent dans le même quartier, avant d'être transportés en état de choc au CHU de Lille. C'est le garçon de 13 ans qui aurait donné l'alerte auprès des pompiers.

 

Qui est le principal suspect ?


Le compagnon de la mère et meurtrier présumé est toujours en soin intensifs à Lille après sa "probable" tentative de suicide, mais devrait être entendu une fois son hospitaliastion terminée.

Non seulement il a déclaré être à l'origine des coups de couteau, mais le parquet de Béthune indique ce matin que les enfants témoins du drame "ont pu confirmer aux enquêteurs que c'était bien leur beau-père qui avait porté les coups de couteau, à la suite d'une dispute familiale."

Âgé de 40 et prénommé David, il travaillait à Wingles comme concierge. Il "n'a pas d'antécédents judiciaires ni psychiatriques", précise-t-on.

La victime avait déjà porté plainte contre lui pour violences, en octobre 2019. Il avait alors nié les faits lors d'une audition, et la plainte avait été rapidement retirée par la femme. "Les faits étant niés par le concubin, et faute d'éléments complémentaires, cette plainte avait été classé sans suite par le parquet", a précisé le procureur de la République de Béthune.
 
"L'enquête se poursuit afin de mieux connaître l'environnement familial"conclut le parquet.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter