Les ex-salariés de Samsonite à nouveau devant la justice

© MAXPPP
© MAXPPP

C'est la dernière ligne droite pour les anciens salariés, 11 ans après leur licenciement.

Par Q.V avec Maëlys Septembre

Les visages étaient tendus, les mines graves, ce mardi matin au palais de justice de Douai. Plus d'une cinquantaine d'ancien salariés de Samsonite ont fait le déplacement, au risque de rouvrir leurs plaies.

On va revivre ça. C'est assez difficile


C'était en 2006 : leur usine de fabrication de bagages à Hénin-Beaumont était vendue à un repreneur dans l'optique d'une reconversion du site dans le photovoltaïque. Mais l'usine sera liquidée sans avoir fabriqué le moindre panneau solaire.

"Je suis obligée de rester calme, de laisser entendre et dire des choses qui pour nous sont pas vraies" confie Brigitte Petit, présidente de l'association AC Samsonite. "On va revivre ça. C'est assez difficile." Les salariés accusent Samsonite d'avoir vendu l'usine pour ne pas payer leur licenciement. 

Les ex-Samsonite à nouveau devant la justice
Intervenants : Brigitte Petit, Présidente de l'association AC Samsonite ; Me Fiodor Rilov, Avocat des salariés ; Annie Vandesavel, Ex-salariée ; Claudine Desprez, Ex-salariée - Maëlys Septembre et Sergio Rosenstrauch

Dernière ligne droite


"C'est un peu la dernière ligne droite" note Fiodor Rilov, avocat des salariés. "Ce qu'on veut aujourd'hui, , c'est que la justice reconnaisse que le chef d'orchestre de cette tragédie, de cette catastrophe sociale, c'est Samsonite."

Si la vente était annulée, les salariés pourraient espérer obtenir de nouvelles indemnisations, neuf ans après le début de ce marathon judiciaire, en 2009. La Cour d'appel se prononcera le 17 mai.
.

A lire aussi

Sur le même sujet

La recette en vidéo du mille-feuilles meringué aux fleurs et fruits rouges

Les + Lus