A Hesdin, le premier adjoint Gérard Lozinguez s'installe dans le fauteuil de maire

Gérard Lozinguez succède comme maire d'Hesdin à Stéphane Sieczkowski-Samier, révoqué par le Conseil des ministres le 21 août / © F3
Gérard Lozinguez succède comme maire d'Hesdin à Stéphane Sieczkowski-Samier, révoqué par le Conseil des ministres le 21 août / © F3

Suite à la révocation de Stéphane Sieczkowski-Samier, les élus d'Hesdin ont désigné son premier adjoint comme nouveau maire d'Hesdin jusqu'aux élections municipales de mars 2020​​​​​​. Gérard Lozinguez assurait déjà l'intérim depuis le mois d'août.

Par MS

La page Stéphane Sieczkowski-Samier s'est tournée jeudi soir à Hesdin. Réunis en conseil, les élus de la ville ont désigné son premier adjoint Gérard Lozinguez nouveau maire de la ville, par 12 voix sur 14, et deux votes blancs. 

Quatre élus manquaient à l'appel, les derniers soutiens de l'ancien édile révoqué le 21 août dernier en Conseil des ministres. 

Gérard Lozinguez, qui assurait l'intérim depuis lors, était le seul candidat en lice. Une quarantaine de personnes sont venues assister à l’élection du maire.
 

Remettre de l'ordre  dans une ville exsangue 


Élu en 2014 sous l'étiquette Divers droite, Stéphane Sieczkowski-Samier a depuis lors multiplié les frasques, laissant une ville exsangue financièrement.
Il est visé par plusieurs enquêtes, notamment pour détournement de fonds publics, acquisition d'armes de troisième catégorie, prise illégale d'intérêt et complicité de faux et usage de faux en écriture publique. Dans cette dernière affaire, il a été mis en examen, tout comme sa mère, conseillère municipale.  

Il laisse le chaos à Hesdin : plus aucun projet, des centres aérés annulés cet été, des appels d'offre en souffrance. 
 
Un nouveau maire pour gommer cinq années d'une gestion désastreuse


"C'est une nouvelle équipe municipale qui veut remettre de l'ordre d'abord. Mon seul soucis, c'est de terminer ces six mois pour que la ville soit dans de bonnes conditions en mars prochain. On va faire tout ce qu'on peut, apporter de la clarté. Il y a peut-être encore des dossiers qu'on va découvrir. il y a de l'opacité, on va essayer de la lever", a déclaré le nouvel édile à l'issue de sa désignation. 

Premier chantier de la nouvelle équipe : un appel d'offre à lancer de toute urgence, sans quoi le 30 septembre, il n'y aura plus de chauffage dans les bâtiments publics, les écoles notamment. Un exemple d'une gestion municipale partie à vau-l'eau ces cinq dernières années à Hesdin. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus