Inondations dans le Pas-de-Calais : après une nuit difficile, à quoi s’attendre cours d’eau par cours d’eau dans les prochaines heures ?

L'Aa reste en vigilance rouge, 8 cours d'eau du Nord et du Pas-de-Calais sont en vigilance orange et deux cours d'eau de l'Avesnois en jaune. Les pluies continuent de tomber et laissent présager le pire scénario.

Depuis le basculement de l’Aa en vigilance rouge pour crue mardi 2 janvier 2024 à 16 heures, tout s’accélère de l’aveu du préfet du Pas-de-Calais.

Après avoir procédé à 48 évacuations dans la journée de mardi, les pompiers ont été à pied d’œuvre cette nuit : 47 interventions supplémentaires ont eu lieu, principalement dans l’Audomarois, a indiqué Philippe Rigaud, patron des pompiers du Pas-de-Calais, sur France Bleu Nord. Au total, près de 200 personnes ont été évacuées depuis le début des inondations.

Au moins 50 communes du département sont touchées par des inondations, alors que les précipitations annoncées ces prochaines heures font craindre le pire.

Dans le Nord et le Pas-de-Calais, les onze principaux cours d’eau sont placés en vigilance à des degrés différents allant du jaune au rouge. En voici le détail.

L’Aa reste en vigilance rouge

Depuis mardi 2 janvier 2024, 16 heures, l’Aa est placé en vigilance rouge pour crue. Le fleuve côtier de l’Audomarois, qui prend sa source à Bourthes, n’a pas épargné les villes qu’il traverse.

>>> À lire aussi : Inondations dans le Pas-de-Calais : l’Aa bascule en vigilance rouge, une nouvelle crue similaire à novembre attendue

Ainsi, des "débordements exceptionnels" sont attendus ce mercredi, notamment à l’aval du tronçon. À 8 heures à la station de Wizernes, le niveau de l’Aa s’est stabilisé autour de 2m60 mais les pluies prévues ce mercredi "pourraient entraîner la reprise de la hausse des niveaux, pour une hauteur comprise entre 2m40 et 2m80",  indique Vigicrues.

En aval, la ville de Blendecques, l’une des plus touchée par les inondations de l’automne dernier, a déjà les pieds dans l’eau. La Croix Rouge a ouvert un centre d’accueil pour les sinistrés, tandis que plusieurs quartiers sont isolés par la montée des eaux.

La Canche en orange, vers un record à Brimeux ?

Dans le Montreuillois, la Canche déborde également. À Neuville-sous-Montreuil, la rue principale est de nouveau sous les eaux.

En amont, le niveau de la Canche monte doucement mais sans discontinuer. Ainsi, à la station de Brimeux, le fleuve côtier atteint 2m06 ce mercredi 3 janvier 2024 à 8 heures. Soit à 3 centimètres à peine du record historique atteint le 11 novembre dernier.

Vigicrues prévient que des "débordements importants peuvent être observés dans le secteur de Brimeux", alors que les prévisions indiquent une hausse du niveau de quelques centimètres supplémentaires dans les heures qui viennent.

La Lys Amont-Laquette déborde et atteint des niveaux historiques

Depuis lundi 1er janvier 2024, la rue principale qui traverse Delettes est sous les eaux. La Lys-Amont déborde et son niveau s’est stabilisé à 2m10 dans la nuit de mardi 2 à mercredi 3 janvier 2024. Soit à 10 centimètres à peine du record de 2023.

Et les prévisions ne sont guère encourageantes. En fonction des pluies qui toucheront le bassin en ce début de matinée, "une reprise de la hausse des niveaux est attendue", prévient Vigicrue. Un niveau maximal, compris entre 2m15 et 2m35 à Delettes, est prévu.

En aval, le niveau de la Lys-Amont à Aire-sur-la-Lys monte en flèche ce mercredi 3 janvier 2024. Il a été multiplié par 4 depuis le réveillon du 31 décembre 2024. Plusieurs rues du centre-ville sont inondées et les pompiers procèdent à des évacuations.

Vers des débordements généralisés sur le tronçon Lawe-Clarence amont

Le risque de crue est jugé important pour la saison. Alors que des débordements localisés ont déjà lieu sur la Clarence à Marles-les-Mines et sur la Lawe à Bruay-la-Buissière, les niveaux vont encore augmenter dans les heures qui viennent.

Ainsi, la Lawe-Clarence amont est placée en vigilance orange pour risque de crue.

La Liane en orange, Saint-Etienne-au-Mont de nouveau inondé

Le fleuve côtier du Boulonnais, qui avait occasionné tant de dégâts en novembre dernier, est de nouveau sorti de son lit. À Isques, le niveau a atteint 4m39 dans la nuit. Soit près d’un mètre de moins que la crue historique du 10 novembre dernier lorsque la Liane dépassait les 5m30.

Mais la rue de la Gare à Saint-Etienne-au-Mont, tristement célèbre après les inondations à répétition de l’automne, a de nouveau été partiellement inondée.

Une nouvelle réaction du cours d’eau, placé en vigilance orange, est attendue en fin de journée. Mais le niveau ne devrait pas dépasser 3m20, selon Vigicrues.

Le niveau de la Hem monte

Après une courte accalmie dans la nuit de mardi à mercredi, le niveau de la Hem repart à la hausse. "Des débordements importants peuvent être observés à l’aval du tronçon, précise Vigicrues, notamment dans le secteur de Recques-sur-Hem". Le cours d’eau est placé en vigilance orange pour crue.

Après avoir atteint 2m12 à 1 heure du matin, le niveau de la Hem a quelque peu baissé à la station de Recques-sur-Hem. Après une légère décrue, les pluies abondantes vont faire remonter les niveaux, qui seront compris entre 1m80 et 2m30 en milieu de journée.

Le niveau grimpe à Merville, la Lys plaine inquiète

Dans le Nord aussi, les cours d’eau réagissent fortement. La Lys plaine, qui récupère en son sein la Lys-amont, la Lawe et la Clarence, voit son niveau augmenter à vue d’œil.

Alors que des débordements localisés ont déjà lieu à Merville, ils sont "en train de se généraliser" indique Vigicrues. Ainsi, dans les prochaines 24 heures, la hauteur de la Lys à Merville pourrait être comprise entre 2m60 et 3m10. La ville a déclenché son plan communal de sauvegarde.

Dans l’Avesnois, deux cours d’eau en jaune et deux en orange

Pour la Sambre et l’Helpe majeure, placés en vigilance jaune, les crues attendues sont habituelles pour la saison, détaille Vigicrues.

Mais dans l’Avesnois, deux autres cours d’eau inquiètent : l’Helpe mineure, où le niveau à Maroilles s’apprête à dépasser les 4 mètres, et la Solre à Maubeuge, où un risque de crue importante pour la saison est à prévoir.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité