Loto du patrimoine 2023 : 3 monuments vont bénéficier d’une aide exceptionnelle à Bergues, Hesdin et Mers-les-Bain

Sélectionnés en septembre dernier au sein d’une liste de cent monuments historiques des Hauts-de-France, l’église Notre-Dame d’Hesdin (Pas-de-Calais), l’Hôtel de Ville de Bergues (Nord) et la galerie de la rue Jules Barni de Mers-les-Bains (Somme) pourront être restaurés en partie grâce au Loto du patrimoine. Le 19 décembre dernier, la Fondation du Patrimoine a annoncé les montants perçus grâce aux jeux à gratter « Mission Patrimoine » et les sept tirages du Loto dédiés du mois de septembre.

Bergues dans les Flandres, 3800 habitants, Hesdin, 2200 habitants dans le Pays des Sept Vallées, leur point commun : des petites villes pas très riches, mais au passé patrimonial remarquable, un magnifique héritage, bien lourd à préserver.

Alors le chèque de dotation du Loto du patrimoine tombe à pic. 275 000 Euros pour l’église Notre-Dame d’Hesdin, construite au XVIème siècle, de type Hallekerke flamand. L’édifice est en urgence absolue. Il y a un an, une partie des voûtes se sont affaissées à l’intérieur du bâtiment, le clocher menace de basculer. L’aide sera bienvenue dans un budget lourd d’1 million 700 000 Euros. "Je suis très  heureux, je remercie mes collaborateurs qui ont monté les dossiers, j’ai une pensée pour eux. De mon côté, par l’action publique, j’enfonce le clou, je me bats pour préserver et transmettre un patrimoine riche de 500 ans d’histoire. Quand on restaure, on redynamise. Cela va contribuer au développement économique et touristique d’Hesdin." , se félicite Matthieu Demoncheaux, maire d’Hesdin.

À une centaine de kilomètres d’Hesdin, Bergues et son célèbre beffroi. Ici, c’est l’Hôtel de Ville qui a été sélectionné par le Loto du patrimoine. Faute de travaux d’entretien, l’édifice construit en 1871 se dégrade terriblement. La façade s’effrite en raison d’infiltrations d’eau qui touchent aussi l’intérieur, mettant en péril la salle des archives, l’une des plus riches du Nord. Son sol fragilisé n’arrive plus à supporter les 27 tonnes d’archives. L’humidité menace également les 6000 ouvrages de la bibliothèque dont les plus anciens remontent au XVème siècle.

Nous sommes ravis, c’est une très belle surprise. La sélection avait permis de mettre un coup de projecteur sur notre patrimoine. C’est une aubaine inespérée qui a suscité un cercle vertueux.

Paul-Loup Tronquoy, maire de Bergues

Les 300 000 Euros du Loto du patrimoine arrivent à point nommé dans la phase 1 de travaux estimés à 2 millions d’Euros destinés à rénover les façades et restaurer le clos et le couvert. "Nous sommes ravis, c’est une très belle surprise. La sélection avait permis de mettre un coup de projecteur sur notre patrimoine. Cette somme va venir en complément des subventions de 500 000 Euros du département et des 400 000 Euros de l’Etat. C’est une aubaine inespérée qui a suscité un cercle vertueux. Grâce au vote des habitants, la fondation Axa nous a également accordé 100 000 Euros.", s'enthousiasme Paul-Loup Tronquoy, maire de Bergues.

La sélection était déjà une belle reconnaissance de la cohérence de notre projet (...) Le Label de la Mission de Stéphane Bern donne un supplément d’âme à ce patrimoine atypique qui n’est pas une église ou un château, mais une galerie commerciale et d’habitation.

Michel Delépine, maire de Mars-les-Bains

Mers-les-Bains, station balnéaire de la Côte picarde. Ici, c’est la galerie de la rue Jules Barni qui avait été sélectionnée par le Loto du patrimoine. Depuis plusieurs années, la commune, propriétaire foncier se mobilise pour restaurer le lieu, en partie sous le coup d’un arrêté de péril imminent. Les travaux sont estimés à 3 millions d’Euros. "La sélection était déjà une belle reconnaissance de la cohérence de notre projet de réhabilitation par des spécialistes reconnus du patrimoine. Nous avions demandé 143 000 Euros, nous recevrons finalement 155 000 Euros. Cela nous fait chaud au cœur. Le Label de la Mission de Stéphane Bern donne un supplément d’âme à ce patrimoine atypique qui n’est pas une église ou un château mais une galerie commerciale et d’habitation." , se réjouit le maire Michel Delépine. Le chantier pourrait débuter dès le 31 décembre.

Après restauration, la galerie accueillera des boutiques éphémères et des commerces, elle permettra de faire le lien entre le cœur de ville et le front de mer.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité