Le village d'Ecques et sa pharmacienne commandent un médecin au père Noël

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall .
La pharmacienne d'Ecques commande un médecin au père Noël ©France Télévisions. Lila Haffaf et Flavien Bellouti

Une pharmacienne d'Ecques, près de St-Omer, lassée par l'absence de médecin sur sa commune, vient d'écrire au père Noël, pour trouver un généraliste. Voilà 7 ans que cette commune du Pas-de-Calais, en est dépourvue. Sa publication fait le buzz sur les réseaux sociaux. Reportage de Lila Haffaf et Flavien Bellouti.

Pour les fêtes de fin d'année, Vanessa Manche, pharmacienne a pensé à une idée cadeau pour l'ensemble des habitants de sa commune, privée de médecin depuis 2015. Deux écoles, un Ephad, la maire de la commune se bat depuis plusieurs années pour attirer les médecins. 

Avant assistante pharmacienne en périphérie de Lille, Vanessa Manche estime avoir un rôle différent ici à Ecques, commune rurale de 2 000 personnes. "On est sollicités tous les jours pour des pathologies chroniques ou aigües. Il m'est même arrivé pour une personne de 96 ans d'appeler 10 médecins", explique Vanessa Manche. 

Alors, l'arrivée d'un ou d'une médecin généraliste pour Noël, ne serait vraiment pas du luxe. Et suscite un vif intérêt et un vif soutien de la part de tous les administrés. 

"Je suis obligée de prendre la voiture et de faire 45 minutes de route pour voir le médecin", explique une cliente de la pharmacie enceinte de 7 mois. 

"On est heureux dans ce village [...] nous voici devant la maison que la commune a acheté pour des kinés et un orthophoniste", explique la maire de la commune qui assure qu'il y a tout ici pour rendre heureux un jeune couple de médecins qui s'installerait au-dessus du cabinet médical. Alors la magie de Noël opérera-t-elle ? Réponse dans un peu moins d'un mois... 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité