• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Disparition de Théo à Lens : sa famille offre une récompense à qui pourra les aider

Théo, 14 ans, a disparu depuis dimanche dernier. / © @F3Nord
Théo, 14 ans, a disparu depuis dimanche dernier. / © @F3Nord

La famille de Théo, très inquiète, continue ses recherches pour retrouver le garçon de 14 ans, disparu depuis plus d'une semaine. 

Par Jeanne Blanquart

L'attente, interminable. Depuis une semaine, Théo Hallez, 14 ans, n'a pas donné signe de vie. Sa famille, qui habite Lens, continue les recherches en parallèle de l'enquête, menée par la Police Judiciaire de Lille. 

Des affiches ont été affichées dans la ville pour signaler la disparition de Théo et demander de l'aide; une récompense est même promise. 

"J'ai contacté immédiatement les hôpitaux de Lens, Liévin, j'ai été questionné tous les voisins, sans nouvelles de Théo. Donc, on est partis au commissariat de Lens pour signaler sa disparition, qui pour moi n'était pas naturelle, car Théo c'est un enfant qui bouge mais qui ne reste jamais sans donner de nouvelles", souffle sa maman.

Disparition de Théo à Lens : sa famille offre une récompense à celui qui pourra les aider

Disparu en rentrant de discothèque


Théo a disparu dimanche dernier, au retour de la discothèque "Le Purple", située à Loison-sous-Lens. "J'ai entendu des bruits. La fenêtre étant ouverte je me suis penchée. J'ai aperçu mon fils Théo qui rentrait avec son ami. Je lui ai dit : "Allez Théo il est l'heure, tu rentres". "Attends maman, je ramène [mon ami] devant chez lui." [...] En quelques minutes il n'y avait plus personne et plus de nouvelles depuis une semaine", explique sa mère. 

Depuis, son portable est coupé. "Il y a des motifs légitimes d'inquiétude, donc nous avons décidé de mettre plus de moyens pour travailler sur cette disparition en saisissant la police judiciaire", expliquait le parquet de Béthune jeudi, en précisant que l'hypothèse de la fugue n'était pas la plus privilégiée à ce stade de l'enquête.

"Pour moi c'est pas une fugue. Une mauvaise rencontre ? Est-ce qu'il est rentré ou est-ce qu'on l'a emmené quelque part ?", s'interroge sa maman. "Je ne comprends pas qu'il n'ait pas essayé de m'appeler, parce que quelque fois il me téléphone 10 à 15 fois par jour, même sur mon lieu de travail."



Ce week-end, les enquêteurs poursuivaient leurs recherches et procédaient à de "nombreuses vérifications". 




A lire aussi

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus