• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Disparition inquiétante de Théo, 14 ans, à Lens : la PJ de Lille saisie de l'enquête

La direction interrégionale de la police judiciaire de Lille a été saisie de l'enquête sur la disparition inquiétante de Théo Hallez, 14 ans, le 27 mai à Lens. / © DR - MAXPPP - Montage France 3
La direction interrégionale de la police judiciaire de Lille a été saisie de l'enquête sur la disparition inquiétante de Théo Hallez, 14 ans, le 27 mai à Lens. / © DR - MAXPPP - Montage France 3

La brigade criminelle de la police judiciaire de Lille a été saisie mercredi soir de l'enquête sur la disparition inquiétante de Théo Hallez, 14 ans, dimanche matin à l'aube à Lens.

Par Thomas Millot

Cela fait cinq jours maintenant que Théo Hallez, 14 ans, n'a plus donné signe de vie. L'adolescent a disparu dimanche 27 mai à l'aube à Lens, après un retour de discothèque. Le commissariat de Lens, qui avait ouvert lundi une enquête pour disparition inquiétante, a été déssaisi au profit de la brigade criminelle de la police judiciaire (PJ) de Lille. Un appel à témoins avait été lancé mardi.

Dimanche 27 mai, vers 5h30, Théo Hallez est rentré chez lui à Lens avec un ami, de retour de la discothèque "Le Purple" située à Loison-sous-Lens. Á son domicile, l'adolescent a prévenu sa mère qu'il raccompagnait son ami, non loin de là. Selon les premières déclarations de son comparse, les deux jeunes hommes auraient discuté quelques instants avant de se séparer.

Depuis, Théo a disparu. Son téléphone est coupé, et il ne dispose d'aucun moyen de paiement.


Motifs d'inquiétude

S'agit-il d'une fugue ? A-t-il eu un accident ? A-t-il fait une mauvaise rencontre ? La police judiciaire de Lille se refuse pour l'instant à tout commentaire sur cette enquête, dont elle a hérité mercredi soir.

"Il y a des motifs légitimes d'inquiétude, donc nous avons décidé de mettre plus de moyens pour travailler sur cette disparition en saisissant la police judiciaire", a-t-on appris auprès du parquet de Béthune, qui indique que l'hypothèse de la fugue ne serait pas la plus privilégiée à ce stade de l'enquête. 

On ignore par ailleurs si une ou des interpellations ont déjà eu eu lieu dans cette affaire.

Sur le même sujet

REPLAY. "Lille, la plus grande braderie du monde"

Les + Lus