Cet article date de plus de 5 ans

Pokemon Go, un atout touristique pour les musées du Nord et du Pas-de-Calais ?

Plusieurs musées du Nord et du Pas-de-Calais, comme le Centre historique minier de Lewarde ou le Louvre-Lens, tentent de "surfer" sur la mode Pokemon Go pour attirer les jeunes visiteurs.
Le musée du Louvre-Lens et le Centre historique minier de Lewarde ont tous les deux décidé d'organiser une grande chasse aux Pokémons.  A Lewarde, vendredi soir, les visiteurs déambulaient dans les galeries. Une manière de redécouvrir ou découvrir autrement ce musée à la recherche des petites bêtes virtuellles. Près de 250 personnes sont venues pour cette nocturne, certains spécialement pour Pikachu et sa bande. "On a décidé de mettre en place plusieurs petites attractions", explique Amy Benadiba, directrice-conservatrice du Centre historique minier. "On a essayé de faire concorder le parcours permanent avec certains Pokémons qui existent dans le jeu, notamment des Pokémons charbon ou des Pokémons roche. Et on a aussi cacher des Pokéballs dans le site pour que les gens qui n'ont pas de téléphone ou l'application puissent quand même venir jouer et avec nous et que ce soit vraiment un événement familial."     
 
durée de la vidéo: 02 min 07
Pokemon Go, atout touristique pour les musées du Nord et du Pas-de-Calais ?

Le phénomène Pokémon Go n'a pas échappé aux professionnels du tourisme. "Cette appplication, elle est faîte pour marcher, il faut marcher pour gagner des points", analyse Gaëlle Verwaerde, directrice de l'Office de Tourisme Lens-Liévin. "Pourquoi pas repérer où sont les endroits stratégiques pour capter ce public et lui faire découvrir davantage la ville". 
                                                                        
Dimanche dernier, c'était le Louvre-Lens qui organisait une chasse aux Pokémons dans sa galerie du Temps. Les petits monstres virtuels sont ainsi devenus, le temps d'un été, des ambassadeurs culturels. En espérant qye les chasseurs de Pikachus aient quand même pris le temps de lever leur nez de leur téléphone au moins quelques minutes...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pokémon go culture jeu vidéo louvre-lens musée