RC Lens – LOSC : 11 ans après, les supporters retrouvent le stade Bollaert-Delelis pour le derby du Nord 

Lens reçoit Lille pour la 6ème journée de Ligue 1. Coup d’envoi de la rencontre ce samedi 18 septembre à 17 heures. Pour les déçus n’ayant pas réussi à avoir de place, le match sera retransmis en direct sur Amazon Prime Video.

De mémoire de supporter, il faut se replonger 11 ans en arrière pour se souvenir du dernier derby ayant eu lieu dans l’enceinte du stade Bollaert-Delelis avec du public. C’était le 11 septembre 2010. Le LOSC s’était imposé 4 à 1. Mais les temps ont changé.

Actuellement 5e de Ligue 1 et toujours invaincus en championnat, les Sang et Or espèrent confirmer leur bon démarrage. Les Lillois, 13e au classement, se sont rassurés après leur belle performance en Ligue des Champions face à Wolfsburg, mardi 14 septembre, qui s’est toutefois soldée par un match nul zéro à zéro

"Les deux publics sont chauds"

L’objectif pour Lille : poursuivre sur leur lancée. "On a bien conscience qu’on ne peut pas se permettre de répondre présents que de manière aléatoire", a déclaré le coach des Dogues en conférence de presse d’avant match.

"On a bien conscience qu’on ne peut pas se permettre de répondre présents que de manière aléatoire".

Jocelyn Gourvennec, entraîneur du LOSC

Pour son premier derby en tant qu’entraineur, Jocelyn Gourvennec espère une victoire de ses hommes. "C’est des ambiances que je qualifierai d’« anglaises ». Les deux publics sont chauds mais je pense qu’il y a une rivalité avec du respect et je pense que ça colle bien avec la région"

Côté Lensois, Franck Haise sait que la partie n’est pas jouée d’avance. "J'ai évidemment regardé le match de Lille, qui a été à son niveau de champion de France. Cela montre l'étendue du travail que l'on aura dans deux jours. Eux jouaient la Ligue des Champions quand nous on regardait la télé. Ils seront favoris"

"On a déjà connu de l'ambiance sur les deux premiers matchs. Les décibels vont encore monter mais ce qui comptera c'est que nous aussi on monte d'un cran sur le terrain".

Franck Haise, entraîneur du RC Lens

Mais lui aussi croit en ses chances de victoire, notamment grâce au public. "On a déjà connu de l'ambiance sur les deux premiers matchs. Les décibels vont encore monter mais ce qui comptera c'est que nous aussi on monte d'un cran sur le terrain". 

"C’est la guerre"

Mercredi 15 septembre, lors de l’entraînement du RC Lens spécialement délocalisé au stade Bollaert-Delelis pour pouvoir accueillir du public, le ton était donné. Comme le montre cette vidéo amateur, près de 2 000 supporters lensois avaient répondu présents pour soutenir leur équipe.  

"C’est la guerre les gars. On sera là, vous ne serez pas onze mais 40 000", peut-on entendre. Car le match se jouera à guichets fermés, tous les billets ayant été vendus. 

1 200 supporters lillois dans le parcage

Du côté des Lillois, plus de 300 supporters sont venus acclamer leur équipe à la sortie du centre d’entraînement de Luchin vendredi 17 septembre, peu avant leur départ vers Béthune où les joueurs ont passé la nuit.  

1 200 d’entre eux assisteront au Derby dans le parcage qui leur est réservé. Plusieurs bus sont partis de Lille aux alentours de midi pour se retrouver sur un parking situé dans la zone commerciale de Lens 2 à Vendin-le-Vieil. De là, les bus seront escortés par les forces de l’ordre jusqu’au stade Bollaert-Delelis pour éviter tout affrontement avec les supporters lensois.

À noter également que la préfecture du Pas-de-Calais a pris un arrêté interdisant à "toute personne se prévalant de la qualité de supporters du LOSC (…) de circuler ou de stationner sur la voir publique sur l’arrondissement de Lens" tout au long de la journée. 

Ce derby s’inscrit comme le 113ème match entre les deux formations nordistes. L’avantage va au LOSC avec 44 victoires pour 34 nuls et 34 défaites. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport losc ligue 1