Suicide de Lindsay, 13 ans : quatre mineurs mis en examen pour harcèlement scolaire

Deux semaines après le suicide de la collégienne de 13 ans à Vendin-le Vieil, le parquet de Béthune annonce la mise en examen de 5 personnes, dont 4 mineurs.

Lindsay, 13 ans, a mis fin à ses jours le 12 mai dernier à son domicile. La jeune fille était scolarisée en classe de 4ème au collège Bracke-Desrousseaux de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais).

Ce jeudi 25 mai, le parquet de Béthune en charge de l’enquête a annoncé la mise en examen de quatre mineurs du chef de harcèlement scolaire ayant conduit au suicide de la jeune adolescente. Un majeur a quant a lui été mis en examen du chef de menaces de mort.

Tous les cinq ont été placés sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet.

Une ville sous le choc

Que s’est-il passé pour pousser une jeune fille de 13 ans à commettre ce geste irréparable ?

Selon nos confrères de la Voix du Nord qui se sont entretenus avec la maman de Lindsay, l'adolescente était vicitime de harcèlement scolaire. Les prémices du harcèlement auraient débuté à la rentrée de septembre 2022 : insultes au collège, puis par messages et sur les réseaux sociaux.

Une cellule de soutien a immédiatement été mise en place au sein de l’établissement scolaire. Pap Ndiaye, ministre de l'Education nationale, a tenu à rendre hommage à Lindsay, sa famille et ses proches à l'occasion de la remise du prix Non au Harcèlement.

Parallèlement, la famille de l’adolescente et ses proches ont organisé une marche blanche dans les rues de Vendin-le-Vieil ce mercredi 24 mai 2023. Une date symbolique, puisque Lindsay aurait eu 14 ans.