• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

On a vu “Les Tuche 3” à l'avant-première de Liévin : ce qu'on a aimé, ce qu'on n'a pas aimé

Les Tuche débarquent... à l'Elysée ! / © Pathé
Les Tuche débarquent... à l'Elysée ! / © Pathé

Nous avons assisté à l'avant-première des "Tuche 3", qui était organisée samedi soir à Liévin, à guichet fermé. Voici ce que nous en avons pensé. 

Par @F3Nord

Ce qu'on a aimé


  • Retrouver Jean-Paul Rouve et son accent
Il n'y a pas à dire, le retour de Jean-Paul Rouve nous a donné du baume au coeur et le sourire aux lèvres. Bien que l'équipe du film assure que les Tuche ne sont pas originaires du Nord, on ne peut s'empêcher de retrouver dans l'accent du personnage un peu de la région - surtout que Jean-Paul Rouve est originaire du Dunkerquois... Bons joueurs, cela nous a fait beaucoup rire ! Et nous n'étions pas les seuls : 

Liévin : à l'avant-première des Tuche 3, beaucoup de rires et d'émotion


  • Les Tuche à l'Elysée 
Le scénario est totalement différent des deux précédents films. Le contraste entre les Tuche et le palais de l'Elysée a un potentiel comique incroyable... et ça marche ! Nous avons particulièrement aimé la scène de la valise nucléaire. Sans vous en dire plus, un extrait de la scène est présent dans cette bande-annonce :

LES TUCHE 3 Bande Annonce Teaser (Comédie 2018) Jean-Paul Rouve

  • Le personnage de Coin-Coin, plus étoffé
Dans ce 3e film, les membres de la famille Tuche sont creusés, on prend le temps d'en savoir plus sur chacun d'entre eux. Et redécouvrir des facettes de la personnalité de Coin-Coin, notamment, nous a fait particulièrement plaisir. 

  • Jean-Pierre Pernaut !
Jean-Pierre Pernaut, qui joue son propre rôle, l'a pris très à coeur dans ce troisième volet des Tuche. Le présentateur du 13h apparaît à plusieurs reprises dans le film, comme un fil rouge comique qui donne beaucoup de rythme à l'histoire et nous fait rire à chaque fois.

  • Les clins d'oeil à la Présidentielle de 2017, la vraie
Les clins d'oeil à la véritable campagne de l'élection présidentielle, notamment l'allusion à François Fillon, sont très réussis. Toujours subtils ! 


Ce qu'on n'a pas aimé


  • Le second degré parfois "limite" à propos des pauvres
On a beau savoir que c'est de l'humour au 2nd degré, certaines blagues sur la classe populaire d'où sont issus les Tuche nous a parfois rire à moitié. On ne peut s'empêcher de se demander s'il n'y aurait pas un peu de moquerie derrière...

  • Le scénario parfois un peu trop loufoque
Certaines sont tellement invraisemblables que cela nous a parfois un peu perdus. On pense notamment à celle où Jeff Tuche, élu Président de la République, descend la rue en Renault Nevada.

  • Le personnage d'Angela Merkel 
Difficile de vous expliquer pourquoi sans vous révéler une partie du film, mais le caractère comique du personnage censé représenter Angela Merkel ne nous a pas vraiment fait rire. A vrai dire, on a même trouvé la blague un poil sexiste. 

  • Un côte "déjà-vu"
Si le scénario est tout à fait différent de ces des deux premiers volets, "Les Tuche 3" n'en reste pas moins ponctué de blague déjà vues et revues... Sans l'effet de surprise de la première fois, on avoue qu'on y était un peu moins réceptifs...

  • Les frites... cuites comment ? 
Comme on a aimé tout le reste, on a essayé de trouver un dernier argument contre et ce n'était pas facile... Un point a attiré notre attention : nous n'avons relevé aucune "double-cuisson" des frites et en bons amateurs, on se dit que c'est un véritable sacrilège ! 


Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus