Metaleurop : des travaux de dépollution en cours dans les écoles d'Evin-Malmaison

Après les premiers coups de pelle pendant les vacances de pâques à l'école Blum, deux autres écoles sont en chantier en ce mois d'août, à Evin-Malmaison. Les travaux seront terminés pour la rentrée, assure la mairie.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

20 ans après la fermeture de la fonderie Metaleurop de Noyelles-Godault, les travaux de dépollution commencent "enfin sérieusement". Bruno Adolphi habite Evin-Malmaison et se bat depuis des années pour faire reconnaître la pollution des sols. A la tête de l'association "Pour L'Intérêt Général des Evinois", il se réjouit de ces chantiers en cours dans sa ville.

On peut pas dire que c'est une mauvaise chose, ça fait 10 ans qu'on réclame ces travaux. Les enfants vont enfin pouvoir jouer en sécurité dans la cour d'école!

Bruno Adolphi, président d'Association

A Evin-Malmaison, les 3 écoles sont concernées. Une a été traitée en avril, pendant les vacances de pâques. Les deux autres sont actuellement en travaux. "Il s’agit de décaisser la cour des écoles et de remplacer la terre polluée par de la terre saine", précise Bertrand Fauquembergue, adjoint à l'environnement. 

Les travaux durent en moyenne une semaine, voire plus quand il y a une superficie plus grande à traiter. "Mais tout sera terminé pour la rentrée", rassure l'adjoint aux Transports.

Plomb

La pollution des sols de la commune, mise en cause par les habitants depuis des années, a été révélée par la diffusion d'un documentaire, Vert de rage, sur France 5, en avril 2022. 

Dans la cour de l'école maternelle Françoise Dolto, en travaux cette semaine, les analyses ont montré une concentration au plomb de 484,9 mg/kg. Or, d'après la loi, les terres d'utilité publique contenant plus de 300 mg/kg de plomb doivent être évacuées.

"Depuis le documentaire, les choses bougent enfin. Il a fallu qu'un journaliste vienne faire les relevés pour que l'on nous prenne enfin au sérieux", s'agace Bruno Adolphi.

Pourtant, sur tout le territoire, 83 enfants sont atteints de saturnisme, dont 8 sont gravement touchés. 

Plus loin

"Il faut maintenant aller plus loin, poursuit l'homme, on demande la dépollution du stade Gérard Houlliez, encore plus proche de l'ancienne fonderie. Les taux de plomb là-bas frolent les 500 mg/kg!

Pour l'instant, aucun autre chantier n'est prévu, précise la mairie. "C'est vrai que c'est étonnant, on dépollue une cour d'école mais pas le terrain juste à côté", reconnaît Albert Liéval, l'adjoint aux Travaux.

Résultat, "les habitants sont partagés, poursuit-il, ne rien faire, ça ne va pas mais faire à moitié n'est pas non plus la solution."

Des travaux sont également en cours dans une école de la commune voisine de Courcelles-les-Lens.