Metaleurop : la dépollution des sols contaminés au plomb a commencé autour des écoles d'Evin-Malmaison

Le chantier était attendu des habitants. Ce lundi 17 avril, des travaux de dépollution des sols ont commencé à Evin-Malmaison. Cette commune du Pas-de-Calais, située à proximité de l'ancienne fonderie Metaleurop (fermée en 2003), enregistre un niveau de plomb préoccupant.

Des arbres déracinés, des parties gazonnées retournées sur une profondeur de 50 centimètres, avant d'être remplacées par de la terre saine… Au niveau de l'école Léon Blum, à Evin-Malmaison, les services de l'État profitent des vacances de Pâques pour dépolluer des sols contaminés au plomb.

"C'est une première reconnaissance d'une pollution qu'il faut impérativement enlever", se satisfait Bruno Adolphi, président de l'association Pour L'Intérêt Général des Evinois (PIGE).

Tout a commencé il y a un an, en avril 2022, l'émission Vert de rage (France 5) dresse un bilan alarmant : vingt ans après la fermeture de l'usine Metaleurop, le plomb occupe toujours des sols alentours et dans des proportions au-delà des normes.

Des terrains partiellement dépollués ?

Dans la cour de l'école maternelle Françoise Dolto, par exemple, des analyses ont révélé une concentration au plomb de 484,9 mg/kg. Or, d'après la loi, les terres d'utilité publique contenant plus de 300 mg/kg de plomb doivent être évacuées.

Ici, les travaux seront effectués cet été. Mais un problème se pose, d'après la mairie : "Cette partie-là va être dépolluée", indique Bertrand Fauquemberg, adjoint à l'environnement, en montrant une aire de jeux avec un toboggan. "Mais de l'autre côté, sur cette partie-là, comme on est juste en-dessous du seuil, ils refusent la dépollution", déplore-t-il en désignant cette fois un espace vert.

On se bat pour que les deux zones soient faites. Pourquoi les enfants pourraient jouer là et pas là ? […] Autant tout faire en une fois !

Bertrand Fauquemberg

Adjoint à l'environnement à la mairie d'Evin-Malmaison

Pour Bruno Adolphi, de l'association, il faut aller encore plus loin : "Les enfants seront en sécurité au niveau des cours d'école mais imaginez, dès qu'ils rentrent chez eux, là le terrain est encore pollué. La victoire sera totale uniquement quand leurs jardins seront dépollués."

Des enfants atteints de saturnisme

Invité sur le plateau du JT de France 3 Nord-Pas-de-Calais, David Deharbe, avocat de la commune d'Evin-Malmaison et de parents d'enfants malades, estime que ces travaux sont de la "poudre aux yeux".

650 hectares gravement pollués et seulement quelques écoles, quelques hectomètres vont être dépollués. C'est presque dérisoire.

Me David Deharbe

Avocat de parents d'enfants atteints de saturnisme

"Il en va de l'avenir d'enfants qui peuvent perdre plusieurs points de QI à être malheureusement exposés très jeunes à cette situation", ajoute l'avocat. 

Lors d'une campagne de dépistage du saturnisme (intoxication par le plomb), réalisée l'été dernier, huit cas ont été identifiés chez des enfants. "Ils sont aujourd'hui scolarisés pour la plupart ou vont l'être. On commence à constater des retards pour certains. C'est une situation très difficile pour les parents. Ça remet en cause tout l'avenir de l'enfant, c'est extrêmement angoissant."

L'avocat réclame de nouvelles campagnes de dépistage du saturnisme.