Mort de César et Achille à Vaudricourt : les obsèques ont lieu ce lundi 21 mars, à 14h30 à l'église de Saint-Venant

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anas Daif et Martin Vanlaton

Une semaine après la mort de César, 7 ans, et de son frère Achille, 5 ans, des obsèques se tiendront cet après-midi pour un dernier hommage. Une cagnotte a aussi été mise en ligne et comptabilise plus de 25 000 euros. Emmanuelle Delpierre, la tante des deux garçons, témoigne de sa colère.

Lundi 14 mars 2022, un père de famille a mis le feu à son véhicule à Vaudricourt. À l'intérieur, ses deux enfants sont décédés. César avait 7 ans et Achille allait en avoir 5 dans quelques semaines. Le père, quant à lui, a été grièvement brûlé mais il a survécu. Il sera prochainement entendu dans le cadre de l’enquête pour comprendre le déroulement du drame.

Depuis, la famille tente de faire son deuil après ce drame tragique. Emmanuelle Delpierre, soeur de la maman des deux garçons, espère que "justice sera faite" et qu'un "tel crime permettra que d'autres crimes ne soient pas perpétrés". 

Pour rendre un dernier hommage aux deux victimes, des obsèques ont lieu ce le lundi 21 mars à 14h30 à l’église de Saint-Venant, à vingt kilomètres de Vaudricourt. Ils étaient scolarisés à l'école primaire du Wacret à Drouvin-les-Marais.

"Je veux que les enfants martyrs soient mis à l’honneur"

La mort des deux enfants a ôté le sommeil à Emmanuelle Delpierre. Elle a écrit une émouvante lettre ouverte. "Le petit mot que j'ai écrit, c'était pendant une insomnie, on dort mal, vous l'imaginez" :

J’accuse le diable pour commencer
J’accuse l’avocat du diable et tous ses acolytes
J'accuse les corrompus cachés sous leurs gants blancs
J'accuse ceux qui n'ont pas voulu voir
J’accuse ceux qui n’ont pas voulu entendre
J'accuse ceux qui n'ont pas parlé
J'accuse ceux qui nous ont accusés
J'accuse les violences visibles à l'oeil nu qui ne sont pas reconnues
J’accuse même si je suis accusée

Texte d'Emmanuelle Delpierre, tante des deux garçons

Malgré la colère, elle affirme ne pas "prôner la haine" mais souhaite que "les enfants martyrs soient mis à l'honneur" ainsi que "toutes les mamans qui sont malmenées".

À la haine, elle substitue même l'amour qui "transpire" dans sa famille. "C'est ce qui nous rendra forts et va nous permettre d'avancer", ajoute-t-elle. 

Une cagnotte en ligne

Depuis ce drame, un vaste élan de solidarité s’est organisé, des internautes ont participé à une cagnotte Leetchi pour aider la famille de César et Achille, "deux enfants adorables dont la vie leur a été ôté cruellement". 

En l'espace de quelques jours, 25.558 euros ont été récoltés. "Ma soeur est très gênée par autant de générosité", avoue Emmanuelle Delpierre en ajoutant que tout l'argent de la cagnotte ira "pour les associations d'enfants malmenés et pour les mamans".