Dans le Pas-de-Calais, les pompiers n'ont plus le droit de porter la barbe

© B.tThéry
© B.tThéry

Les pompiers du Pas-de-Calais ne peuvent plus porter la barbe, pour des raisons de sécurité. Une décision prise par la direction qui n'est pas toujours du goût des sapeurs barbus.

Par F3 web

Même si leur sainte patronne s'appelle Barbe, depuis le 28 janvier, une note de service demande aux pompiers du Pas-de-Calais de ne plus porter la barbe pour des raisons de sécurité. La commission "risques fumées incendies"du département,  réunie depuis plus d'un an, est arrivée à la conclusion que pour la santé des sapeurs, il fallait interdire la barbe.

En fait, des travaux ont permis de "confirmer la toxicité des fumées" et parallélement "des études ont montré que la barbe ne permettait pas de garantir l'étanchéité parfaite du masque de protection respirant et isolant", affirme la communication du SDIS 62.

En conséquence, la barbe est désormais interdite. Seule "une moustache de taille réduite" est autorisée. 4500 pompiers volontaires et professionnels sont potentiellement concernés.  Pour l'instant, le SDIS affirme être dans la prévention et l'information mais à terme confirme qu'il y aura des sanctions. 
 

Le syndicat majoritaire dénonce la directive


Le syndicat majoritaire Autonomes, a donné un avis défavorable à cette réforme en commission mais la direction a passé outre. Gabriel Delhomez, président du syndicat explique qu'il n'est "pas contre le fond mais contre la forme".

Aujourd'hui, nous portons des cagoules sous les masques de protection, nous ne respectons déjà pas les précaunisations du fabriquant et la barbe n'y change rien".
En fait, seules quelques casernes sont équipées de cagoules à mettre au dessus du masque.

La directive n'aurait donc dû s'appliquer qu'à elles dans un premier temps. Mais le syndicaliste reconnait que d'ici deux ans tout le monde devra y passer. Il pointe, en revanche, d'autres préconisations mises en place dans des pays comme la Belgique, plus urgentes pour la sécurité des agents (procédure de lavage des tenues après interventions...). 

Et ailleurs en France ?

La décision du SDIS 62 n'a rien d'original plusieurs départements français l'ont déjà adopté, il y a quelques mois : Pyrénées-Atlantique, Oise,  Seine-et-Marne, Vaucluse...

En septembre 2017, le quotidien La Provence dévoilait un rapport de la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales affirmant qu'il y avait une "surmortalité modérée pour certains types de cancer" chez les pompiers. Depuis, une étude épidémiologique a été menée. Cette interdiction de la barbe n'y est sans doute pas étrangère.

Sur le même sujet

Les + Lus