Phoque tué à Oye-Plage : Sea Shepherd offre 5000 euros pour faire avancer l'enquête

L'ONG Sea Shepherd, spécialisée dans la défense des animaux marins, propose une récompense de 5000 euros à ceux qui 

© David Francis Underwood / Page Facebook de Sea Shepherd France
Une quinzaine de jours plus tard, la mort d'un jeune phoque sur la plage des Salines aux Hemmes à Oye-Plage interroge et émeut toujours. Au point que l'ONG Sea Shepherd s'est porté partie civile et propose une récompense à qui permettra de faire avancer l'enquête.

Le 10 janvier, un veau marin porteur d'une bague hollandaise avait été tué d'un coup de fusil. La LPA du Calaisis, qui avait porté plainte contre X pour destruction d'espèce protégée, assurée qu'il avait été "abattu délibérément par un braconnier au fusil de chasse."


L'autopsie, réalisée à Liège, avait montré que le phoque était en bonne santé avant d'être abattu à bout portant.

L'enquête piétine


Joint par téléphone, le parquet de Saint-Omer admet n'avoir pas beaucoup avancé sur l'enquête : le chasseur qui a trouvé l'animal mort et l'a signalé à la LPA n'a pas encore pu être entendu.

Pour tenter d'accélérer les choses, l'ONG Sea Shepherd a lancé un appel sur Facebook, déclarant se porter partie civile et proposant "une récompense de 5000 euros pour aider l'enquête." 

Sea Shepherd France

Un phoque tué à bout portant dans le Pas-de-Calais : Sea Shepherd se porte partie civile et propose une récompense de 5000 euros pour aider l'enquête. Mercredi 10 janvier, un phoque veau marin a été...


Indiquant qu'une plainte a été déposée par la LPA, l'association annonce qu'elle "appuiera cette plainte et débloquera 5000 euros pour toute information sérieuse qui permettrait à la gendarmerie d’identifier le ou les auteur(s) présumé(s) du tir mortel."

Selon l'ONG, la Fédération de chasse s'est également portée partie civile, dénonçant un "acte criminel".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale animaux sorties et loisirs