Première guerre mondiale : 120 soldats britanniques découverts à l'occasion d'un chantier inhumés au Loos British Cemetery en présence du roi Charles ?

Un cimetière militaire adjacent à l'un des trois cimetières militaires britanniques de Loos-en-Gohelle est en cours de réalisation. Les travaux seront terminés pour fin septembre 2024. Suivra l'inauguration. Il se murmure qu'une tête couronnée britannique pourrait être présente.

Cent dix ans après le déclenchement de la Première Guerre Mondiale, à chaque occasion de travaux dans le Pas-de-Calais, la CWGC, Commonwealth War Graves Commission, se met en quatre, lorsque des squelettes ou des restes d'uniformes de soldats britanniques sont retrouvés, pour trouver un lieu de mémoire. C'est dans ce cadre, que des travaux sur une surface de 6 000 m², sur un terrain adjacent à un cimetière de Loos-en-Gohelle, ont été entrepris, récemment. 

"Quelques années avant le Covid-19, la CWGC nous a sollicités. L'idée, c'était d'agrandir ou de trouver de la place pour inhumer les restes des corps de soldats britanniques retrouvés lors de travaux dans le sol", explique Francis Maréchal, adjoint au maire de Loos-en-Gohelle.

Lors de la Première Guerre Mondiale, la Somme, le Pas-de-Calais, ont été les terrains, entre autres, de nombreux affrontements entre les Français, Britanniques et les Allemands. Si bien qu'aujourd'hui, ne sont pas rares les découvertes d'ossements ou d'effets militaires de soldats britanniques sur le territoire régional, lors de travaux ou de fouilles.

À Lens, les travaux d'agrandissements de l'hôpital ont permis la découverte de 120 corps de soldats britanniques de la Première Guerre Mondiale. Pris en charge par la CWGC à Beaurains, dans le Pas-de-Calais, où une antenne gère les cimetières militaires britanniques des Hauts-de-France (des jardiniers pour l'entretien des cimetières, des tailleurs de pierre pour la fabrication des stèles, un musée, des experts sont rassemblés là-bas), les corps seront bientôt inhumés dans une nouvelle portion adjacente d'un des trois cimetières militaires de Loos-en-Gohelle.

Cet article de France Bleu évoque le nombre d'un millier de soldats britanniques dont les corps pourraient rejoindre le cimetière en question. En fait, ce sont très exactement 1 200 corps de soldats britanniques qui seront inhumés. L'inauguration de cette extension du cimetière aura lieu fin septembre 2024. Il se murmure avec insistance qu'une tête couronnée britannique pourrait se rendre alors, à Loos-en-Gohelle.

Actuellement, le cimetière militaire compte 2 750 stèles. Ce seront donc 1 200 de plus, sur une nouvelle surface, adjacente, de 6 000 m².

Ces derniers jours, les habitants de Loos-en-Gohelle étaient invités à se rendre compte de l'avancée des travaux. Les deux tiers de l'extension de l'hôpital de Lens se font sur la commune de Loos-en-Gohelle.