"Deux inondations, c'est un cauchemar" : 600 personnes rassemblées à Blendecques pour réclamer des travaux d'urgence

Vers 11h15 ce samedi 13 janvier 2024, le collectif citoyens "Blendecques : Aa, plus jamais ça" a appelé les sinistrés de la commune à manifester pacifiquement dans les rues de Blendecques pour demander une vie "paisible" et "sans stress".

Devant l'église de Blendecques, plusieurs centaines de personnes sont rassemblées dans un calme presque sacré. Ce samedi 13 janvier 2024, l'humeur est grave parmi les 600 sinistrés qui ont répondu présent à l'appel lancé par le collectif citoyen "Blendecques : Aa, plus jamais ça", sur Facebook.

L'ordre du jour : alerter sur les inondations à répétition dans la commune et soutenir les sinistrés en réclamant des travaux d'urgence dans le bassin de l'Aa. "Nous nous battrons pour les berges, le curage, les voiries de notre système d'eau", faisait savoir le collectif de sinistrés au moment de sa création.

Un cauchemar sans fin

Vers 11h15, le cortège entame sa déambulation à travers les rues boueuses de Blendecques, parfois encore pleines de l'eau déversée par l'Aa pendant les inondations. Au contact des axes et des maisons sinistrés, les langues se délient et les esprits s'échauffent. Tous les habitants de Blendecques présents à la marche ont été témoins de près ou de loin de ces inondations.

"Deux inondations, c'est un cauchemar. Faut voir l'horreur qu'on vit ", témoigne une Blendecquoise sinistrée en novembre, qui a rejoint la mobilisation pour sa mère, dont la maison a de nouveau été inondée en janvier. "Et on ne se sent du tout soutenu. Les assurances on les appelle mais on ne nous répond pas tout le temps. On ne sait pas comment on va faire pour vivre après ça."

Malgré leurs souffrances, les Blandecquois sont heureux de voir le grand nombre de personnes réunies ce samedi pour leur adresser leur soutien. Geoffray Moreau, coorganisateur de la mobilisation, s'enthousiasme devant les centaines d'habitants réunis. Un chiffre qui "va au-delà" de leurs "espérances". "Ça montre que les gens qui ne sont pas sinistrés nous soutiennent aussi. J'espère vraiment que ce collectif va servir à faire bouger les choses très rapidement."

On ne se sent du tout soutenu. Les assurances on les appelle mais on ne nous répond pas tout le temps. On ne sait pas comment on va faire pour vivre après ça.

Une sinistrée de Blendecques

Trouver des solutions au plus vite

Car pendant cette marche, habitants et élus locaux espèrent surtout interpeller les autorités, pour que des solutions concrètes soient mises en place au plus vite. Pour aider les personnes déjà sinistrées, mais aussi pour éviter de nouvelles crues dans les semaines à venir. Curer les cours d'eau, creuser des bassins de rétention... Les idées fusent parmi les manifestants : "Il y a des solutions quelque part, il faut les trouver parce que ça ne peut pas rester comme ça", se lamente une habitante avec émotion.

Les commerçants de la commune souhaitent eux aussi voir des solutions mises en place pour les indemniser. "Pour moi le plus urgent c'est justement mon commerce parce que sans lui je ne peux pas vivre, j'ai des enfants donc je veux à tout prix rouvrir pour eux", explique le boucher de la ville, au chômage depuis que son commerce a été envahi par les eaux.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité