Inondations dans le Pas-de-Calais : les sinistrés entre colère, solidarité et résilience

Les Hauts-de-France ont été marqués tout l'hiver par des inondations record. Les images des dégâts dans le Pas-de-Calais ont fait le tour d'Europe, laissant les habitants sans maison, traumatisés et terrorisés par la montée des eaux. "Enquêtes de région" revient sur le quotidien des sinistrés, entre envie de rester coûte que coûte et de partir loin de leur maison.

À Blendecques, dans le Pas-de-Calais, près de Saint-Omer, 900 habitations ont été touchées par les inondations. La commune, qui compte près de 5 000 habitants, est traversée par le fleuve Aa et a connu deux inondations successives, en novembre 2023 et janvier 2024. Près d'un habitant sur deux a été sinistré. Les deux crues historiques, en moins de deux mois, ont largement battu les records de 2002 et ont défiguré la ville, selon les mots du maire.

Dans une impasse de la commune de Blendecques particulièrement impactée, neuf habitants sur dix veulent aujourd'hui partir. Traumatisés par ces crues à répétition aussi. Pour mettre leurs familles en sécurité, ils n'ont qu'une seule solution :  l'expropriation.

C'est une horreur. Depuis novembre, à chaque pluie qui tombe, c'est l'angoisse.

Une habitante de Blendecques

durée de la vidéo : 00h02mn37s
De nombreux habitants de Blendecques, commune inondée deux fois en deux mois, veulent aujourd'hui partir. ©France Télévisions

Jean-François, un habitant de Blendecques, témoigne : "Personne ne pourra nous garantir qu'on ne sera plus inondés aussi fréquemment avec de telles hauteurs d'eau et donc passé l'émotion, peut-être qu'avec un hiver ou deux un peu plus secs, on va nous oublier. On a très peur de rester ici." Pourtant, même s'il n'y habite plus depuis la première inondation du 6 novembre, il continue de chauffer sa maison, pour éviter qu'elle ne pourrisse.

C'est complètement kafkaïen comme situation. Je me retrouve des fois à faire des travaux dedans en me disant en même temps, je demande qu'elle soit rasée.

Jean-François, habitant de Blendecques

Dix-sept années de souvenirs que Jean-François est aujourd'hui prêt à archiver, pour reconstruire sa vie ailleurs avec son épouse et ses deux filles. Même si partir est un crève-cœur.

durée de la vidéo : 00h01mn04s
Dans le village de La Calotterie, l'eau a mis plusieurs semaines pour s'évacuer ©France Télévisions

Dans le village de La Calotterie (Pas-de-Calais), 700 âmes, l'eau a mis plusieurs semaines, en novembre puis en janvier, pour s'évacuer après les pics de crue. 

Laurence Pruvost, maraîchère, devait marcher 800 mètres dans l'eau pour atteindre ses serres. Toute sa parcelle a été inondée et la production noyée. La colère et le choc psychologique passés, la maraîchère veut se tourner vers des jours meilleurs. 

durée de la vidéo : 00h01mn41s
À La Calotterie, Laurence Pruvost, maraîchère, veut se tourner vers des jours meilleurs ©France Télévisions

Inondations : quelles solutions ?


Enquêtes de région, un magazine régional à voir ce mercredi 28 février à 22h55 sur France 3 Hauts-de-France et en replay sur france.tv

Enquêtes de région s’intéresse aux inondations qui ont marqué le Pas-de-Calais cette année. Spectaculaires, installées dans la durée, leurs images ont choqué la France entière et attiré le regard des politiques et journalistes du monde entier. 

Mais le Pas-de-Calais n’est pas le seul département à avoir subi des inondations. Dans les vingt dernières années, le Nord, la Somme, l’Aisne ou l’Oise, ont subi des catastrophes liées à la montée des eaux. Sans compter nos voisins européens qui vivent sous le niveau de la mer.