Saint-Omer se lance dans la baguette suspendue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Perroteau

Deux baguettes achetées, l'une d'elles offerte pour quelqu'un dans le besoin. C'est le principe adopté par la boulangerie Ponseel à Saint-Omer.

Depuis le 20 mars, une grande ardoise accueille les clients de la boulangerie Ponseel, rue de Dunkerque à Saint-Omer. On peut y lire "baguette suspendue : deux baguettes achetées = un geste de générosité". Le principe : inciter les clients à acheter deux baguettes pour leur permettre d'en offrir une à quelqu'un de moins fortuné.

"Depuis mardi, les gens ont offert plus de 50 baguettes, et deux personnes sont venues en demander une", se félicite le gérant de la boulangerie, Christophe Ponseel. "Certains sortent leur carte d'identité, mais nous faisons confiance : chacun peut se servir", détaille l'artisan.

Deux autres boulangeries intéress​ées

L'initiative est portée par le maire de Saint-Omer, François Decoster, et mise en oeuvre par le Centre communal d'action social (CCAS). Deux autres boulangeries devraient rejoindre ce dispositif : la boulangerie Fasquel, rue du Lycée, et Le Four à Bois, place du Maréchal Foch.

Le CCAS travaille avec la Croix Rouge et les Restos du Cœur pour récupérer certaines baguettes suspendues.

"Comme moi, certains de mes clients se sont engagés à offrir une baguette par semaine", s'enthousiasme Christophe Ponseel. Inspiré du café suspendue né en Italie, ce concept s'est généralisé dans de nombreuses villes en France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité