Au Touquet, Floriane Quenehen est double championne de France de tir nature et tir 3D

La 1ère Compagnie d'Arc du Touquet existe depuis 45 ans. Depuis son arrivée au club il y a deux ans, Floriane Quenehen a remporté deux titres de championne de France, en tir nature et tir 3D. Découverte d'un sport peu connu du grand public.
Floriane Quenehen manie "l'arc chasse" et tire à différentes distances sur des blasons représentant des animaux. Quarante deux cibles sur un parcours en extérieur, une course d'orientation. C'est le tir nature, une discipline ou elle a décroché un titre de championne de France au printemps dernier à Beaugency (Loiret). Et dans son escarcelle également, une autre récompense en tir 3D, du tir sur des animaux en mousse .
 
 


Précision et maîtrise de soi

Cette jeune archère de 25 ans, rêvait petite de devenir "Robin des Bois" : "J'aimais ce côté aventurier en pleine nature. Plus récemment j'ai découvert le tir grâce à des amis et j'ai très rapidement pris ma licence et c'était parti pour la compétition". Au sein de la 1ère Compagnie d'Arc du Touquet, c'est Thierry Haudiquet qui depuis une quinzaine d'années encadre les champions. Avec lui, Floriane a appris la maîtrise de soi: "Quand je suis arrivée, je savais tirer mais je n'avais pas forcément le mental. Ça m'a demandé beaucoup de travail". Et le coach ne boude pas son plaisir : "Depuis que j'ai repris la Compagnie il y a une quinzaine d'années, on a décroché une soixantaine de médailles nationales et internationales. Avec Flo, on a bossé pendant un an et demi sur la respiration. On a changé beaucoup de choses. Sur les phases finales, on ne communique que par le regard et les gestes."

 
 

Du tir instinctif

Floriane confesse un petit faible pour le tir 3D qu'elle trouve plus réaliste. Une discipline qui demande également une rapidité d'execution: "Il faut réussir à maitriser rapidement les élements environnementaux, le vent, les feuilles, le soleil. Il faut également connaître les blasons des animaux et repérer très rapidement où se situe la zone de tir. C'est du tir instinctif".

 
 



Une des grandes difficultés du tir, c'est de remettre les compteurs à zéro à chaque flèche. Et quand on demande à l'archère en or s'il y a une part de hasard dans ses bons résultats, elle répond rapidement avec un petit sourire : " Le facteur chance n'existe pas. C'est du travail, pas du hasard".

 
Mieux comprendre le tir 3D
  • Le tir 3D se pratique sur un parcours composé de 24 cibles
  • Sur des représentations animales en polyuréthane, grandeur réelle
  • On marque 5, 8,10 ou 11 points en fonction des zones atteintes
  • Chaque archer tire deux flèches.
  • Les distances de tir vont de 5 à 30 m en fonction des catégories
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale tir à l'arc sport tir sportif