Traverser la Manche à la nage : défi relevé pour 3 amis amateurs

Lundi 3 juin, au petit matin, 3 nageurs amateurs, encadrés par leur coach, ont traversé la Manche à la nage. Une performance en relais qui a duré près de 15h00 pour cette équipe, fière d’avoir réalisé cet exploit sportif.

24 heures après, ils ne sont toujours pas redescendus de leur petit nuage. Fabrice, Antoine, Laurent et leur coach Thomas nous disent avoir vécu une expérience indescriptible.

Une aventure unique

Ce pari fou, cela faisait plusieurs années que l’équipe l’avait en tête. Un challenge, un dépassement de soi qui s'est concrétisé, avec un  top départ officiel  donné à coup de cornes de brume : ”A ce moment-là, je me demande ce que je fais ici, j’ai peur, je ne vois pas l’arrivée. Et puis une fois lancé, c’est parti, et là c’est le mental qui prend le dessus sur le physique” raconte Laurent Degrave, l’un des membres.

C’est donc dans des conditions difficiles, avec une eau à 11°, que les trois amis se relaient pendant près de 15h00, enchaînant toutes les heures les passations entre coéquipiers. L’équipe se sert les coudes et tient le cap, mais sur les 5 derniers kilomètres, elle est mise à rude épreuve comme l’explique Laurent Degrave: “Il y avait  beaucoup de courant. On se trouvait au niveau du cap Gris Nez, dans un secteur appelé le cimetière des nageurs, c’est vous dire. Et là le moral en prend forcément un coup”.

Malgré tout, les trois néophytes redoublent d’efforts et poursuivent leur avancée en mer. Et c’est en fin de parcours, 30 minutes avant leur arrivée, qu’ils aperçoivent à l’horizon des silhouettes et comprennent à cet instant que ce n’est autre que leur comité d’accueil :           C’était comme un stade Bollaert un jour de finale ! La famille, les amis, ils étaient près de 100 personnes à s’être déplacées pour nous encourager. Ça nous a vraiment fait chaud au cœur. Une fois arrivé sur la terre ferme, on a tous eu des frissons et il y a eu beaucoup de larmes”. 

Un entraînement indispensable

C’est avec beaucoup de rigueur, presque chaque soir pendant un an, qu’ils se retrouvent à Wimereux pour s’entraîner. Un lieu et des conditions idéales pour ces nageurs non professionnels, encadrés par leur coach, Thomas Criquelion : “On a la chance d’avoir un bassin naturel qui nous a permis de nager tout l’hiver. On pouvait donc s'entraîner au froid, un des principaux défis de cette pratique et dans le noir.

Des règles à respecter

Traverser la Manche à la nage, ça ne s’improvise pas, de nombreuses règles sont à respecter. Il y a d’abord l’obligation de prouver sa bonne condition physique, cela passe par des rendez-vous médicaux avec la médecine du sport ainsi qu'avec un cardiologue. Aussi une attestation de nage de 6h en eau libre à 16° doit également être fournie par un maître nageur agréé.

Côté administratif, des procédures assez strictes sont à suivre. Les participants doivent obligatoirement s'inscrire côté britannique auprès d’associations habilitées pour obtenir in fine une autorisation officielle de traversée en bonne et due forme.

Une discipline devenue prisée

Même si elle est davantage pratiquée côté britannique, la nage en eau libre commence à connaître un vrai succès dans notre région. Un engouement tel qu’il faut aujourd’hui anticiper en s’inscrivant sur une liste, dont le délai d’attente est au minimum de 2 ans.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité