Un adjudant-chef français, originaire d'Audruicq dans le Pas-de-Calais, meurt accidentellement en opération au Liban

L'état major des armées a annoncé le décès samedi 17 juillet d'un adjudant-chef français en opération au Liban où il participait à la Force intérimaire des Nations Unies (FINUL). Le sous-officier était originaire d'Audruicq dans le Pas-de-Calais.

Samedi 17 juillet, un sous-officier français déployé au Liban est décédé samedi d'une "crise cardiaque après une séance d'instruction sur le terrain", a annoncé l'état-major des armées dans un communiqué.

L'adjudant-chef Ludovic Logez, du 3e régiment de hussards, participait depuis le 3 juin à la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), à laquelle contribuent près de 700 militaires français. Il était originaire d'Audruicq dans le Pas-de-Calais : 

"Le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, s'incline devant sa mémoire et adresse ses plus vives condoléances à sa famille et à ses proches", selon le communiqué :

L’adjudant-chef Ludovic Logez est décédé d'une crise cardiaque après une séance d’instruction sur le terrain. Basé au Sud-Liban, il officiait comme chef du secrétariat à l’unité de commandement et d’appui de la Force Commander Reserve.

Né le 27 janvier 1966 à Audruicq, l’adjudant-chef Ludovic Logez a fait une grande partie de sa carrière dans les régiments de l’Arme blindée cavalerie en Allemagne et à Metz. Il était marié et père d’un enfant.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité