Un adjudant-chef français, originaire d'Audruicq dans le Pas-de-Calais, meurt accidentellement en opération au Liban

L'état major des armées a annoncé le décès samedi 17 juillet d'un adjudant-chef français en opération au Liban où il participait à la Force intérimaire des Nations Unies (FINUL). Le sous-officier était originaire d'Audruicq dans le Pas-de-Calais.
L'adjudant chef Logez, mort en opération au Liban avec la Finul, était originaire d'Audricq dans le Pas-de-Calais.
L'adjudant chef Logez, mort en opération au Liban avec la Finul, était originaire d'Audricq dans le Pas-de-Calais. © Etat major des armées

Samedi 17 juillet, un sous-officier français déployé au Liban est décédé samedi d'une "crise cardiaque après une séance d'instruction sur le terrain", a annoncé l'état-major des armées dans un communiqué.

L'adjudant-chef Ludovic Logez, du 3e régiment de hussards, participait depuis le 3 juin à la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), à laquelle contribuent près de 700 militaires français. Il était originaire d'Audruicq dans le Pas-de-Calais : 

"Le chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, s'incline devant sa mémoire et adresse ses plus vives condoléances à sa famille et à ses proches", selon le communiqué :

L’adjudant-chef Ludovic Logez est décédé d'une crise cardiaque après une séance d’instruction sur le terrain. Basé au Sud-Liban, il officiait comme chef du secrétariat à l’unité de commandement et d’appui de la Force Commander Reserve.

Né le 27 janvier 1966 à Audruicq, l’adjudant-chef Ludovic Logez a fait une grande partie de sa carrière dans les régiments de l’Arme blindée cavalerie en Allemagne et à Metz. Il était marié et père d’un enfant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité