Un dauphin retrouvé mort sur une plage de Neufchâtel-Hardelot

Lundi 15 avril, en fin d'après-midi, un dauphin long de deux mètres s'est échoué sur une plage de Neufchâtel-Hardelot. L'autopsie de l'animal a eu lieu ce mardi.

Le beau temps était au rendez-vous lundi, à Neufchâtel-Hardelot, et les plages remplies. Ils ont donc été nombreux à alerter la police et la mairie après qu'un dauphin s'est échoué sur le sable, en fin d'après-midi. L'animal mort, ne mesurant pas moins de deux mètres, a directement été transporté par le service animalier d'Opale Capture vers la fourrière animale de la communauté d'agglomération du Boulonnais. 

L'autopsie a pu être réalisée ce matin par des spécialistes du Réseau National d'Echouages. Des prélèvements ont été réalisés sur l'animal pour être analysés. Les causes du décès ne seront pas connues avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. "Avec le changement climatique, de plus en plus d'animaux marins s'échouent et meurent sur les côtes françaises, notamment près de la Manche", constate Jérémie Marion, directeur du service animalier d'Opale Capture. Fin février, un autre dauphin avait, lui aussi, été retrouvé mort sur une plage d'Audresselles. 

Les gestes à adopter

En cas de découverte d'un mammifère marin mort ou en difficulté sur la plage, certaines règles sont de mise. D'abord, appeler le Réseau National d'Echouages ou la mairie. Il est aussi conseillé de garder ses distances et de tenir son animal domestique en laisse. Les mêmes recommandations s'appliquent quand l'animal est encore vivant. "En ce moment, c'est la période de naissance des phoques et autres mammifères. Il ne faut pas déranger ceux qui viendraient sur les plages. Sinon, ils risqueraient de retourner à l'eau et de s'affaiblir", explique Jérémie Marion.