• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDÉO. Découvrez les bobines d'un passionné de trains dans les années 1970

Le filmeur de train / © DR
Le filmeur de train / © DR

Dans les années 70, Maurice Testu, ingénieur à la SNCF âgé de 20 ans, consacrait tous ses loisirs à filmer... des trains. En 1972, il a suivi la ligne de Calais à Étaples. 

Par Olivier Sarrazin

Les filmeurs sont décidément éclectiques. Soit ils filment pour échapper au quotidien, soit leur passion professionnelle est telle qu’ils la pratiquent jusqu’au bout de leur caméra. 

C’est le cas de Maurice Testu, ingénieur à la SNCF, qui consacre ses loisirs à filmer des trains. Dans cette archive de 1972, c’est une splendide locomotive 231K qu’il va suivre sur le trajet de Calais à Étaples.
 

Le filmeur de train (La séquence du filmeur, 8/40)

Les bobines d'un passionné de trains dans les années 1970
Dans les années 70, Maurice Testu, ingénieur à la SNCF âgé de 20 ans, consacrait tous ses loisirs à filmer... des trains.  - REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO - Olivier Sarrazin

Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin


Maurice tire plus vite que son ombre. Il est parti en éclaireur, sur la piste de la fabuleuse locomotive qui a tracté le Train Bleu et la mystérieuse Golden Arrow qui reliait la Gare du Nord à Victoria Station en première classe.

“Un film avance comme un train, un film avance comme un train dans la nuit”, disait François Truffaut.

Maurice, lui, filme des trains qui avancent, le jour comme la nuit ! 

En 1972, le tout premier TGV va être mis en service, autant dire que de longues années de plaisir attendent encore Maurice qui vient tout juste d’avoir vingt ans !
 
Le filmeur de train / © DR
Le filmeur de train / © DR

 

La séquence du filmeur

L'épopée des trente glorieuses, au travers de films amateurs, racontée par François Morel.

Une série d’histoires originales, drôles, décalées et poétiques, fondées sur des films d’archives familiales inédits, sauvegardés par l'association Archipop (Beauvais). 
Ecrit et réalisé par Olivier Sarrazin et Corine Zongo-Wable
Avec la voix de François Morel

François Morel vous raconte l’histoire de filmeurs amateurs des années 1930 à 1970 qui ont capté les moments forts de leur vie familiale, de leurs loisirs ou de leur métier, autant de morceaux choisis de l’histoire collective de la région.

Une coproduction REAL PRODUCTIONS, ARCHIPOP et PICTANOVO
Avec la participation de FRANCE TELEVISIONS et TV5MONDE
Avec le soutien de la région Hauts-de-France et du CNC

▶ A partir du vendredi 16 novembre 2018, tous les jours sur le site http://hdf.france3.fr, sur Facebook et Youtube
▶ A partir du dimanche 18 novembre 2018, tous les dimanches à la fin du JT 19/20 à 19h25 sur France 3 Hauts-de-France
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Plongée dans la vie en communauté dans les années 1970 dans l'Oise

Les + Lus