VIDEO. Ma vie de sportif confiné : Adrien Van Beveren, pilote de rallye-raid

Adrien Van Beveren profite de cette période de confinement pour parfaire sa rééducation après sa chute au Dakar. / © ADRIEN VAN BEVEREN
Adrien Van Beveren profite de cette période de confinement pour parfaire sa rééducation après sa chute au Dakar. / © ADRIEN VAN BEVEREN

EPISODE 3. France 3 Nord Pas-de-Calais donne la parole aux champions de la région contraints, eux aussi, de mettre leur activité et leur passion entre parenthèses, en raison des mesures de confinement liées au coronavirus Covid-19. Ce lundi, c'est au tour du pilote moto Adrien Van Beveren.

Par Céline Rousseaux

Adrien Beveren passe du tout au rien. Le grand air, la plage, la mer, la vie à l’américaine, le mythique Daytona super cross, la virée chez son copain pilote Marvin Musquin installé outre-Atlantique... Miami, Floride. Racquinghem, Pas-de-Calais. La maison familiale, la campagne, les habitants chez eux, le virus. En quelques heures le Nordiste a dû atterrir. Et se retrouve enfermé chez lui.

Adrien Van Beveren est rentré en milieu de semaine dernière de 15 jours de voyage aux Etats-Unis. "A part les dernières 48h où les bars fermaient plus tôt, à 22h, en plein Springbreak, nous ne ressentions pas l’impact du Covid-19, on ne se rendait pas compte". Son avion l’a ramené en France, comme prévu.
 
Ma vie de sportif confiné : Adrien Van Beveren, pilote de rallye-raid

Blessé à la clavicule suite à son accident de moto lors de la troisième étape du Dakar en Arabie Saoudite, il n’est plus monté sur une machine depuis deux mois et demi et cette période de confinement tombe "plutôt bien" dans son calendrier car il attaquait sa rééducation. "Ma clavicule se remet super bien, se recalcifie, je n’ai plus de gêne juste un manque de force, c’est normal mais j’ai eu l’autorisation de recommencer le sport, donc je reprends seul mes exercices de kiné intensive : travail avec les élastiques pour la mobilité, sur le tapis, musculation, renforcement, ce n’est que le début du confinement mais ça ne va pas trop me perturber pour ce que j’ai à faire".
 

"Je reprenais un cadre sérieux , avec une hygiène de vie de sportif, couché tôt… mon prochain contrôle médical a lieu mi-avril, ça aurait plus frustrant si cette période était tombé dans 2-3 mois, au moment de remonter sur la moto".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus