VIDEO. Ma vie de sportif confiné : Milko Potisek, vainqueur de l’Enduropale 2020

Milko Potisek, vainqueur de l'Enduropale 2020, nous raconte sa vie en confinement. / © MILKO POTISEK / FREDERIK GILTAY - FRANCE 3
Milko Potisek, vainqueur de l'Enduropale 2020, nous raconte sa vie en confinement. / © MILKO POTISEK / FREDERIK GILTAY - FRANCE 3

EPISODE 1. A partir de ce samedi, France 3 Nord Pas-de-Calais donne la parole aux champions de la région contraints, eux aussi, de mettre leur activité et leur passion entre parenthèses, en raison des mesures de confinement liées au coronavirus Covid-19. On commence avec le motard Milko Potisek. 

Par Céline Rousseaux

Son championnat de France MX devait commencer le week-end du 15 mars, près d’Albi, et l’emmener sur les plus beaux terrains de cross de l’hexagone jusque fin juin. La moto restera au garage pour le pilote de Cassel, vainqueur début février de son deuxième Enduropale du Touquet.

"Tout est chamboulé, la plupart des courses sont déjà annulées, je suis sérieusement en train de me dire que ma prochaine course sera cet automne, en octobre, à Berck/Mer pour la reprise de la saison de sable"
 

Ma vie de sportif confiné : Milko Potisek, vainqueur de l’Enduropale 2020


Alors, pour ne pas perdre la forme, Milko traverse le jardin, direction la salle de sports, qu’il a bien fait d’aménager dans un chalet sur le terrain de sa nouvelle maison : tout le matériel nécessaire sans sortir de chez soi et maintenir son hygiène de vie : une heure de cardio le matin, une heure de renforcement musculaire l’après-midi… et puis s’il n’ y a ni vélo, ni course à pied, il y a le fidèle golden retriever à promener aussi, dans les champs qui entourent sa demeure du Valenciennois !
 

"Jardiner 3 jours de suite, ça ne m’était jamais arrivé"


Un confinement serein pour l’instant, plein de fatalité aussi.. "Je vais juste sortir une fois par semaine pour faire un plein de courses et le reste du temps, c’est maison, il faut se protéger, c’est le but, mais ça fait quand même drôle d’être chez soi à plein temps". Milko, souvent sur les routes, prend le parti d’en profiter. 

"J’ai la chance d’avoir un grand jardin, j’aime bien les plantes, en 3 jours j’ai déjà beaucoup avancé : j’ai coupé mes arbres, mes haies au millimètre, j’ai fait mes parterres de plantes, de fleurs, je prends le temps de faire ce que je fais habituellement entre deux, jardiner pendant 3 jours, ça ne m’était jamais arrivé !"

"Après une grosse saison de sable, il y a aussi beaucoup de rangement, j’ai nettoyé mon matériel, mes casques, mes lunettes, tout est propre, prêt à resservir ! ". Et quand tout ce rangement sera terminé, il faudra tuer le temps, "en regardant des séries". Et pour l’accompagner dans cette "nouvelle vie", son épouse Pauline, orthophoniste, dont le cabinet a été fermé. Confinés à 2 à la maison… "Non, à 3 ! n’oublie pas Ollie, notre chienne !".


► Prochain épisode de " Ma vie de sportif confiné" : le cycliste Adrien Petit
 

Sur le même sujet

Les + Lus