VIDÉO. Quatre mois après, Villers-Brûlin porte encore les stigmates de la coulée de boue

© France 3
© France 3

La commune avait été sévèrement touchée.

Par Q.V avec Anaïs Hanquet

Villers-Brûlin se remet doucement de la catastrophe. Fin mai, de violents orages avaient provoqué d'importantes inondations dans les communes du Ternois.
 

La commune avait été particulièrement touchée par les coulées de boue, à tel point qu'un élan de solidarité s'était organisé pour les sinistrés après les intempéries,  

"En rien de temps, ça a giclé partout !" se souvient Brigitte Delplanque "Mais j'arrivais pas à ouvrir la porte donc j'ai eu très peur !"
 
Quatre mois après, Villers-Brûlin porte encore les stigmates de la coulée de boue
Intervenants : Brigitte Delplanque ; Valérie Dupuich, Membre du collectif " Sinistrés en colère" ; Louis Lambert, Maire (SE) de Villers-Brulin - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage d'Anaïs Hanquet et Jean-Pascal Crinon. Montage de Bruno Weill.

Pour ne plus subir un tel traumatisme, un collectif "Sinistrés en colère" s'est formé. Valérie Dupuich, l'une de ses membres, assure que "la peur, elle est toujours là ! Mon fils, mon petit-dernier, quand il pleut énormément, il met les bottes de caoutchouc, son K-Way. Je le laisse faire,. Il va dehors et il regarde, il attend."
 

Le maire Louis Lambert a bien pris note de ces inquiétudes. Il voudrait faire construire des haies. "L'eau arrivera à passer. mais c'est à nous d'arriver à piéger la boue le plus possible" explique-t-il, même si ces constructions ont un coût.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Romane Bohringer raconte "L'amour flou"

Les + Lus