• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Wardrecques : le robot Zora, nouveau pensionnaire de la maison de retraite

© France 3 Hauts-de-France
© France 3 Hauts-de-France

Le groupe Maisons de Famille teste depuis le mois de janvier un robot dans sa quinzaine d'établissements, à l'instar de celui de Wardrecques, près de St-Omer. Du haut de ses 58 cm, il met les retraités au défi de leur mobilité, de leur concentration, de leur mémoire, tout en jouant un rôle social.

Par LB

C'est la nouvelle coqueluche de la maison de retraite haut de gamme de Wardrecques. Zora, petit robot développé par une société belge, a rejoint il y a plus de trois mois les résidents de l'Ave Maria. Un robot humanoïde bien pratique pour animer les activités du pôle thérapeutique telles que la gym douce, la prévention des chutes ou la remise à la marche. Attention, coordination, concentration, motricité : en quelques semaines, Zora fait déjà ici son petit effet.
 
58 cm de haut, 70 moteurs en interne, le robot humanoïde Zora est un bijou de technologie. / © France 3 Hauts-de-France
58 cm de haut, 70 moteurs en interne, le robot humanoïde Zora est un bijou de technologie. / © France 3 Hauts-de-France

Justine, pyscho-motricienne de la maison retraite, a observé "qu'avec le robot elles sont beaucoup plus attentives aux mouvements, elles vont plus le réaliser en profondeur. Moi, je suis à côté, il y a des dames qu'il faut stimuler plus, j’arrive à travailler plus les mouvements avec elle".

 

"Il ne va pas prendre le travail de quelqu'un"

Zora est l'acronyme flamand de "Zorg Ouderen Revalidatie en Animatie", soit "Soins, revalidation et animation pour les personnes âgées". Il s'agit d'un logiciel intégré aux robots humanoïdes.

Le site internet de sa société conceptrice précise ses capacités : "équipée de sonars et aidée par ses nombreux capteurs situés dans sa tête, ses pieds et ses mains, Zora a une image parfaite et précise de l’environnement dans lequel elle évolue. Quatre microphones directionnels et hauts-parleurs lui assurent une écoute parfaite et une capacité à parler avec son entourage de manière fluide et naturelle. Elle a une très bonne vue grâce à deux caméras haute résolution qui ne manquent aucun détail".

Derrière ce robot, il y a 70 moteurs en interne, mais surtout une programmation informatique simplifiée, accessible au personnel soignant. Pour Lucienne Docquier, résidente de 91 ans, "ça rassure quand même, quand on le voit. Il ne va pas prendre le travail de quelqu’un, il faut qu'il soit programmé, donc il y a un être humain derrière".
 
Zora, le robot qui révolutionne les activités en maison de retraite
Reportage de Loïc Beunaiche, Damien Louvet et Rémi Pohier - France 3 Hauts-de-France

L'humain, le social, c'est l'autre facette de Zora que cherche à développer cette maison de retraite. Son animateur l'utilise aussi dans le cadre de jeux quotidiens, de quizz, de jeux musicaux, qui permettent de faire appel à la mémoire des résidents.

Une source de progrès encore à l'état expérimental… Car s'il rencontre un certain succès à Wardrecques, ce petit robot ne fait pas l'unanimité auprès de la communauté scientifique, pas uniquement pour des questions d'emploi, mais plutôt d'un point de vue éthique.
 

Sur le même sujet

Fronde au sein de la communauté d'Emmaüs d'Erquery dans l'Oise

Les + Lus