Coronavirus : à Eperlecques, en plein confinement, il peint la Côte d'Opale depuis son jardin

Impossible d'aller se promener loin de chez soi, pour trouver l'inspiration. Avec le confinement, les plages de la Côte d'Opale restent inaccessibles aussi pour les artistes. Mais avec Hugues Panec, il est toujours possible d'en profiter, ses créations ne faiblissent pas et se partagent sur internet
Hugues Panec peintre inspiré par la mer
Hugues Panec peintre inspiré par la mer © France 3
Les plages de la Côte d'Opale restent interdites au public dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Corovanirus. Une frustration pour beaucoup d'entre nous et aussi pour Hugues Panec, artiste-peintre, inspiré par les paysages côtiers.

Même s'il ne peut plus s'installer en bord de mer, il continue de peindre les plages et la mer depuis la campagne, chez lui à Eperlecques, à plus de 50 km des plages. Et ceux qui le suivent sur les reseaux sociaux en redemandent, une autre manière de voyager.

 

Des paysages côtiers plein la tête


Hugues Panec fait normalement parti du paysage. Bien connu de la digue de Wimereux (Pas-de-Calais), ce peintre de rue est devenu peintre dans son jardin. Il puise dans ses souvenirs pour continuer à peindre la Côte d'Opale, ses couleurs et ses ambiances.

" Je les imagine et ça y est c’est parti, je vais imaginer cette côte, je ne sais pas où je vais mais c’est comme un rêve. Je le remets sur la toile. J’aime bien travailler sans modèle, ça permets d’éliminer tous les détails, de garder l’essentiel, d'aller exactement à l'essentiel " précise t-il privé de plage mais toujours pieds nus.
 
Hugues Panec peint les paysages de la Côte d'Opale confiné loin de la mer

Le fort d'Ambleteuse ou le Cap Gris-Nez, privés de leurs visiteurs, se laissent pourtant admirer, grâce à la peinture d'Hugues Panec. Dans son jardin ou sur la digue de Wimereux, l'effet rendu par ses œuvres est toujours là, même si les promeneurs sont remplacés par les voisins !
 


Partager ses créations sur les réseaux sociaux


L'ancien salarié de la cristallerie d'Arques est devenu artiste-peintre, il y a 10 ans. Grâce à ses toiles, il donne à voir l'inaccessible et en fait profiter les plus grand nombre sur les réseaux sociaux. Une galerie de tableaux sur la Côte d'opale, ouverte sur le monde : " Sur les réseaux sociaux, on parle de peinture, on parle de tout,  de la santé, des enfants..."
 

Un peintre qui reste inspiré par la mer mais aussi par l'actualité. Deux de ses derniéres toiles représentent des baigneuses et des baigneurs affichant des rondeurs caractéristiques : "J’ai voulu représenter l'après confinement. Mesdames vous aurez pris un peu d’embonpoint et vous aussi messieurs, donc un petit conseil, faites un peu de sport après confinement !"
 
Et après le confinement, Hugues espère retrouver sa place sur la digue de Wimereux.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
côte d'opale nature parcs et régions naturelles peinture culture art coronavirus - confinement : envie d'évasion société