Cet article date de plus de 5 ans

Le passage à l'heure d'hiver serait-il dangereux pour la santé ?

La France va repasser à l'heure d'hiver dans la nuit de samedi à dimanche et nous fera gagner une heure de sommeil. Un changement qui continue de susciter des critiques. Selon l'Inserm, ce changement pourrait être dangereux pour la santé.
Depuis 1976, on passe à l'heure d'été le dernier dimanche de mars et à l'heure d'hiver le dernier dimanche d'octobre. Objectif, faire des économies d'énergie en faisant coïncider les horaires d'activité avec l'ensoleillement pour limiter l'utilisation de l'éclairage artificiel. 

Dangereux pour la santé ?


Le changement d'heure continue cependant à susciter des critiques. "La littérature scientifique montre que le changement d'heure peut induire des troubles du sommeil, de la vigilance, des accidents de la route, des dépressions, des suicides, et des infarctus du myocarde", écrit vendredi l'Inserm dans un communiqué.

"La transition est plus perturbante en hiver chez les couche-tôt", précise-t-il. Selon Claude Gronfier, chercheur à l'Inserm cité dans le communiqué, "changer d'heure provoque entre autres des troubles du sommeil et de l'attention. Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement touchés et mettent environ une semaine pour s'adapter aux nouveaux horaires".

L'heure d'été reviendra en 2017 dans la nuit du 25 au 26 mars.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
infos pratiques climat environnement société