Patrick Kanner : aux régionales, le PS a été frappé par "une forme d'usure"

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports était l'invité du 12/13 dimanche. Il est revenu sur l'actualité du gouvernement mais aussi sur l'avenir de la région, désormais dirigée par la droite, et de la ville de Lille.

Ancien président du Conseil général du Nord et ministre des Sports, Patrick Kanner était l'invité du 12/13 dimanche.
Ancien président du Conseil général du Nord et ministre des Sports, Patrick Kanner était l'invité du 12/13 dimanche. © MAXPPP

Patrick Kanner, ancien adjoint à la mairie de Lille et actuel ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, était l'invité du 12/13 dimanche de France 3. En sa qualité de ministre, il a commenté l'actualité, et notamment les commémorations des attentats de janvier : "C'est un moment fort, avec une forte charge émotionnelle où on a envie de se retrouver, de se rassembler."

"Travailler ensemble"

Les questions ont vite dérivé vers sa terre natale : le Nord-Pas-de-Calais. Bruno Jeudy, journaliste politique, a évoqué avec le ministre la débâcle électorale qu'a subi la gauche aux dernières élections régionales. L'éditorialiste lui a demandé à qui incombait la faute de cet échec. "Je la porte aussi comme les autres, a-t-il répondu. Je suis entré au gouvernement, certains m'ont dit que si j'étais resté, nous n'en serions peut être pas là aujourd'hui. On ne refait pas l'histoire. Par contre, c'est peut être une forme d'usure qui nous a frappés."

Pour lui, le PS doit s'unir avant d'affronter les prochaines échéances électorales : "Les socialistes aujourd'hui sont dans cinq départements différents dans certaines grandes régions, ils doivent plus que jamais travailler ensemble". Patrick Kanner envisage également l'arrivée de "jeunes pousses" pour relancer le parti socialiste dans le Nord-Pas-de-Calais.

Les journalistes Bruno Jeudy et Francis Letellier ont titillé le ministre sur de probables ambitions vers la mairie de Lille. Mais l'ancien président du conseil général du Nord n'a rien dévoilé : "Je suis un ancien joueur d'échec donc j'essaie toujours d'avoir des coups devant moi, dit-il à la 19ème minute de la vidéo. Mais là, mon travail aujourd'hui, c'est l'action au gouvernement, et surtout tout ce qui fera que nous pourrons amener un Président de gauche à nouveau à la tête de ce pays."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique