Pénurie d'essence, magasins vides et restaurants fermés : les conséquences des barrages filtrants se multiplient en Belgique

Des barrages filtrants sont toujours installés ce mercredi dans la partie wallonne de la Begique. Les transporteurs routiers protestent contre l'entrée en vigueur d'une taxe kilométrique. Les conséquences sur la vie économique se multiplient.

Par @F3nord

Le blocage des dépôts de carburant par les transporteurs routiers entraînent des pénuries de carburant dans plusieurs stations-service de Wallonie notamment autour de Liège et de Tournai, comme le montre ce reportage de RTL.be. "La situation empire d'heure en heure", a indiqué à l'agence Belga Olivier Neirynck, directeur technique de Brafco, la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants.

peneurie essence

La libre.be a publié une carte des stations où la pénurié a été signalée par des internautes.

Les barrages ont également des conséquences sur sur l'approvisionnement des supermarchés dans toute la Belgique. La livraison de produits frais a parfois été à l'arrêt. Les photos de rayons vident se sont multipliés sur les réseaux sociaux. Mais les magasins s'organisent et peu à peu la situation revient à la normale.

wallonie

En Belgique, on note également des répercussions sur certains restaurants. La chaîne de fast-food Quick, mal approvisionnée a dû fermer de sdes restaurants.

Depuis le 1er avril

Depuis le lancement de la taxe le 1er avril, plusieurs fédérations minoritaires de transporteurs ont appelé à mettre en place des barrages filtrants, provoquant des ralentissements et des blocages. Mercredi, un peu moins d'une trentaine étaient recensés par la police belge. Les ralentissements étaient importants notamment sur le réseau secondaire et sur certains points d'accès aux frontières. Sur le site inforoutes.be, la police recommandait aux usagers en provenance de Bruxelles et désirant se rendre en France d'emprunter l'A16/E42 et d'éviter l'A8 et l'A17 à hauteur de Tournai.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus