• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le pic de varicelle ne faiblit pas dans les Hauts-de-France

© MAXPPP
© MAXPPP

Il s'agit même de la région la plus touchée.

Par @F3nord

Attention aux petits boutons !  Le pic épidémiologique de varicelle, déjà atteint à la mi-décembre, n'a pas baissé depuis. Dans son dernier bulletin hebdomadaire, publié ce mercredi 3 janvier, le réseau Sentinelles affiche la majeure partie des Hauts-de-France en rouge. 
 
© Réseau Sentinelles
© Réseau Sentinelles

C'est même la région la plus touchée, avec 62 cas pour 100 000 habitants, concentrés sur l'est du Pas-de-Calais et sur la totalité du département du Nord.
 

D'autres régions sont fortement touchées, notamment Provence-Alpes-Côte-d'Azur (51 cas pour 100 000 habitants), l'Occitanie (39 cas) ou encore la Corse (37).
 

La varicelle, c'est quoi ? Comment la prévenir ?

La varicelle est une maladie virale très contagieuse, le plus souvent bénigne qui survient souvent pendant l’enfance. Plus de 90 % de la population est immunisé après l’âge de 10 ans.

La contagion se fait par voie aérienne via des gouttelettes de salive contenant le virus ou à l’occasion d’un contact avec le liquide des lésions cutanées d’un malade. Un individu n'a la varicelle qu’une seule fois dans sa vie car l’immunité protectrice conférée par l’infection est définitive, sauf en cas d’apparition d’une immunodépression.

Pour les adultes, la maladie peut provoquer des fièvres importantes et toucher des organes profonds, tels que les poumons. La vaccination est recommandée aux adultes toujours susceptibles de l'attraper, immunodéprimées mais surtout aux femmes venant d'accoucher. Le vaccin est pris en charge à 65% par l'assurance maladie sous certaines conditions.

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus