Accident près de Soissons : deux blessés graves incarcérés, la N2 coupée

Les pompiers étaient à l'oeuvre à Crouy (périphérie de Soissons), samedi 20 juin à midi, sur la nationale N2. Deux personnes seraient gravement blessées et incarcérées suite à une collision. L'axe est coupé à la circulation.

Capture d'écran Bison Futé.
Capture d'écran Bison Futé. © Bison Futé
La circulation sur la N2 a été interrompue dans les deux sens, samedi 20 juin, entre 11h et 14h, au niveau de Crouy (Aisne) suite à un accident de la circulation qui a fait deux blessés graves, selon pompiers.

Ce qu'il s'est passé


Au PR 33+693, le conducteur d'une Peugeot 206, qui roulait en direction de Laon, "s'est déporté sur la gauche pour une raison indéterminée", explique le commissariat de Soissons, en charge de l'enquête.

A cet endroit, la circulation se fait dans les deux sens sans barrière ou terre-plein central. "Le véhicule s'est trouvé face à une autre voiture, qui a pu l'éviter en se déportant sur le côté", raconte la police.

Mais la voiture avait une remorque. Les policiers expliquent la suite : "La Peugeot l'a percutée puis elle a subi un choc frontal avec une fourgonnette qui suivait, dont la visibilité était masquée par la remorque et qui n'a donc pas pu réagir."

L'état de santé des victimes


A midi, les pompiers étaient toujours en train de désincarcérer les deux conducteurs. Elles étaient conscientes, selon les gendarmes, mais dans un état grave, selon les pompiers.

L'intervention s'est terminée par un transport à l'hôpital de Soissons, pour ce qui est du conducteur de la Peugeot, atteint d'une fracture du fémur. Il s'agit d'un homme de 66 ans, qui vit en région parisienne.

"Le conducteur de la fourgonnette a été plus sévèrement touché", ajoute la police. Cet homme de 38 ans, qui habite Pinon, a dû être héliporté au CHU d'Amiens. Le pronostic vital ne serait pas engagé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers trafic routier économie transports