Cet article date de plus de 4 ans

Dans l'Aisne, le département veut une pause dans le développement éolien

Stop au développement anarchique d'éoliennes dans le département ! C'est ce que réclament les élus de l'Aisne qui ont examiné aujourd'hui une motion pour demander un moratoire sur le développement éolien. 
Un reportage d'Isabelle Itteletn vice-présidente du Conseil départemental de l'Aisne ; Nicolas Fricoteaux, président (UDI) du Conseil départemental de l'Aisne ; brigitte Fournié-Turquin, conseillère départementale (EELV), canton de Laon 2
Dans l'Aisne, le département veut une pause dans le développement éolien. Interpellé par les protestations d'habitants et d'élus qui se multiplient autour de projets d'implantations d'éoliennes, le Conseil départemental de l'Aisne examinait aujourd'hui et devrait adopter en fin d'après-midi une motion pour demander un moratoire sur le développement des éoliennes dans l'Aisne.

De nombreux élus estiment que celui-ci devient trop important et n'est plus maîtrisé. Ils mettent en avant un risque de destruction des paysages.


"On a le sentiment que le développement éolien se fait de façon anarchique avec un mitage, avec des prosptecteurs qui profitent du fait que les communes ont besoin de ces ressources. Nous souhaiterions un outil de planification", explique Nicolas Fricoteaux, président UDI du Conseil départemental de l'Aisne. 


Dans l'Aisne, près de 600 mâts sont déjà construits ou à l'étude. Une voie d'avenir, pour la seule élue écologiste au département : "il ne faut certes pas en implanter partout, mais c'est une richesse. On aura beau faire un moratoire, la géographie fait que nous sommes dans un gisement éolien", estime Brigitte Fournié-Turquin, Conseillère départementale (EELV) dans le Canton de Laon 2.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets