Deux recrues au Démocrate de l'Aisne, pour continuer d'imprimer le journal au plomb

Le Démocrate de l'Aisne est le dernier journal en europe a être imprimé au plomb avec une machine centenaire, à Vervins. Le responsable partant en retraite, deux jeunes typographes ont été formés pour faire perdurer ce patrimoine.

Créé en 1906, Le Démocrate de l'Aisne fait quasiment partie du patrimoine. Mais avec le départ en retraite d'un employé de l'imprimerie, il a bien failli disparaître.

Reportage de Laurent Pénichou, Frédéric Elhorga et Dominique Choisy avec Dominique Picard, typographe linotypiste ; Julien Noiroux, 23 ans - typographe lionypiste ; Jenny Naepels, 18 ans - typographe linotypiste ; Jacques Piraux, directeur de la publication

Le bien nommé Dominique Picard part en retraite après 44 ans d’activité. Tout un savoir-faire, un bel outil industriel, aurait pu partir avec lui.

Car la technique appliquée dans l’imprimerie du Démocrate de l’Aisne n’est pas la même qu’ailleurs. Le journal est le dernier en Europe à être imprimé au plomb. A l’ancienne.

Heureusement, une mission locale a trouvé deux nouvelles recrues. Julien Noiroux, 23 ans, est en formation depuis 18 mois. Il y a quelques semaines, il a été rejoint par Jenny Naepels, 18 ans, qui a quitté le lycée pour prendre part à l’aventure.

En partie grâce à ces deux nouveaux typographes linotypistes, le journal a pu sortir son 3.374e numéro.