Le frelon asiatique ferait son retour dans l'Aisne

Selon le site de l'INPN, l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, plusieurs ouvrières du frelon asiatique viennent d'être capturées dans un rucher de Pontru dans l'Aisne. Les experts naturalistes recommandent aux apiculteurs du département d'être vigilants.  

Le frelon asiatique, grand prédateur des abeilles.
Le frelon asiatique, grand prédateur des abeilles. © DR
Le frelon asiatique, grand prédateur des abeilles, est largement implanté en France. Dix ans après son arrivée, on en trouve de plus en plus. En 2013, il a sévi dans le département de l'Aisne. Ce prédateur tant redouté par les apiculteurs peut manger une centaine d'abeilles par jour. Il a été reconnu comme espèce nuisible et invasive. Selon l'Inventaire National du Patrimoine Naturel plusieurs ouvrières du frelon asiatique auraient été capturées dans un rucher de Pontru. Il signale également sur leur site internet, qu'un nid non encore découvert serait présent à moins de 3 km du lieu de capture. Les experts naturalistes recommandent aux apiculteurs de l'Aisne de protéger leurs ruches en posant éventuellement des pièges. L'Inventaire National du Patrimoine Naturel les incite à informer les mairies et les apiculteurs du voisinage s'ils détectent un nid de frelon asiatique.    

durée de la vidéo: 01 min 48
Le frelon a fait son apparition dans l'Aisne


Pourquoi le frelon est-il un danger pour la biodiversité ?

Pour la communauté scientifique, le frelon asiatique est en "phase d'explosion", au détriment d'espèces autochtones

Le frelon asiatique est un réel danger pour les abeilles françaises. Parce que le frelon asiatique a pour habitude de nourrir ses larves avec des insectes et notamment des abeilles.

Il n’hésite pas à s’attaquer aux ruches de ces dernières afin de les détruire. Et cette espèce est très efficace en matière de destruction d’abeilles puisqu’on estime à 10 individus, le nombre de frelons asiatiques nécessaires à la destruction d’une ruche entière d’abeilles.
Un coup dur pour l’apiculture française qui souffre déjà depuis plusieurs années d’une diminution importante du nombre d’individus présents dans les ruches.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apiculture agriculture économie