Cet article date de plus de 8 ans

Des anciens salariés de Nexans à nouveau devant les Prud'hommes

Près de 3 ans après la fermeture de l'usine de Chauny (Aisne), 87 anciens de Nexans ont réclamé jeudi au Conseil des Prud'hommes de Laon une indemnisation pour leur licenciement et pour une exposition à des matières dangereuses.
Quatre-vingt-sept anciens salariés de l'usine Nexans à Chauny (02) réclament une indemnisation pour leur licenciement et pour une exposition à des matières dangereuses comme l'amiante durant leur activité.
Quatre-vingt-sept anciens salariés de l'usine Nexans à Chauny (02) réclament une indemnisation pour leur licenciement et pour une exposition à des matières dangereuses comme l'amiante durant leur activité. © France 3 Picardie
Selon les plaignants, l'entreprise Nexans n'a pas rempli ses obligations de reclassement du personnel après la fermeture du site spécialisé dans la fabrication de fil de cuivre, fin 2009.

Ils affirment aussi avoir été exposés de longues années à l'amiante. L'un d'eux en est mort. Ils réclament donc réparation pour l'incertitude qui pèse dorénavant sur leur santé.

Le Conseil des Prud'hommes de Laon doit rendre sa décision le 13 février prochain.

durée de la vidéo: 01 min 30
Les ex-Nexans devant les Prud'hommes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social justice