Catenoy (60) : une fuite détectée dans l'usine Addivant classée Seveso seuil haut

Une fuite sur une cuve de stockage de produit chimique a été détectée dimanche matin dans l'usine Addivant à Catenoy (60) classée Seveso seuil haut. La brêche a été colmatée dans l'après-midi par les sapeurs-pompiers de l'Oise.

Une cinquantaine de sapeurs-pompiers de Méru, Crèvecoeur-le-Grand, Liancourt, Clermont, Estrées-Saint-Denis et Compiègne sont sur place. A 13 heures, ils poursuivaient le colmatage de la cuve, avant de dévier les émanations gazeuses pour les diluer.

Un poste de commandement de crise a été installé et des moyens spécifiques en cas de risque chimique mis à disposition.

Le gardien de l'usine a constaté vers 8 heures pendant sa ronde l'apparition d'une fuite sur une cuve de stockage de bichlorure de soufre, « cuve qui n'est plus exploitée à ce jour et qui est en cours de démantèlement », explique la société Addivant dans un communiqué.

Il s'agissait d'« un trou d'un centimètre en bas de l'une des cuves avec une fuite de produit équivalente à un filet d'eau, désormais réduite à un goutte-à-goutte », selon Ghyslain Chatel, sous-préfet de Compiègne.

Le bichlorure de soufre est utilisé pour la fabrication d'antioxydants destinés notamment à l'industrie automobile. Au contact de l'air, ce produit chimique dégage de l'acide chlorhydrique.

Mais « les sapeurs pompiers n'ont pas détecté d'émanation inquiétante dans l'atmosphère. Il n'y a pas de risque pour la population », ajoute M. Chatel.

L'usine Addivant est spécialisée dans la fabrication de produits chimiques et est l'un des seize sites industriels classés Seveso seuil haut dans l'Oise.

Intervenants : Colonel Pascal Paillot, chef des opérations de secours ; Laurence Bronchart, responsable qualité-sécurité-environnement pour le site Addivant de Catenoy ; Michel Rubé, maire de Catenoy (SE) / Reportage : Arnaud Wust, Morgan Plouchart et Sébastien Le Fur